RMC

Factures d’énergie: les interventions pour impayés en hausse de 17% en 2021

INFO RMC. Les interventions pour factures d’énergie impayées ont augmenté de 17% en 2021, par rapport à 2019. Le Médiateur national de l'énergie réclame la création d’un service public d’accès minimal à l’électricité.

Les interventions pour impayés de factures d'énergie en hausse de 17% en 2021, par rapport à 2019. Plus de 785.000 ont été recensées selon le Médiateur national de l'énergie. Conséquence, des Français se voient suspendre leur fourniture en électricité et en gaz naturel... Et dans le contexte actuel de hausse des prix de l’énergie, de plus en plus de consommateurs risquent d’avoir plus de difficultés à payer leurs factures.

"Il y a une forme de rattrapage par rapport à 2020, l’année de la crise sanitaire, explique dans ‘Apolline Matin’, sur RMC et RMC Story ce lundi, Frédérique Feriaud, directrice générale des services du Médiateur national de l'énergie. La trêve hivernale avait été rallongée de trois mois. Il avait été interdit de couper le gaz et l’électricité jusqu’au 10 juillet. On avait constaté une baisse l’année dernière et on s’était dit que c’était probablement une forme de trompe-l’œil. En 2021, il y a eu probablement un rattrapage."

>> Tous les podcasts d'"Apolline Matin" sur RMC

​​​​​​​

"Qu’on ne puisse plus couper l’électricité pour impayé"

Pour ces Français confrontés à des coupures d’électricité et de gaz, "il y a des gens qui ont des difficultés importantes à régler leurs factures", indique Frédérique Feriaud. "Les fournisseurs vous diraient aussi qu’il y a des mauvais payeurs, ajoute-t-elle. Mais il y a des personnes qui n’arrivent plus à payer parce que leur consommation a augmenté, parce qu’elles n’arrivent plus à faire face, parce qu’elles ont des difficultés financières accrues."

Face à ces difficultés des Français, le Médiateur national de l'énergie pousse pour la création d’un service d’accès minimal à l’électricité. "On est au 21e siècle et on peut encore couper l’électricité, déplore Frédérique Feriaud. Ça nous parait impensable. Ce que demande le Médiateur, c’est que soit mis en place un service public d’accès minimal à l’électricité. Et qu’on ne puisse plus couper l’électricité pour impayé dans les foyers, qu’on leur laisse une puissance restreinte pour qu’ils puissent subvenir à leurs besoins essentiels. En France, on n’a plus le droit de couper l’eau pour impayé. On a un droit au compte dans les services bancaires. Pourquoi, pour l’électricité, on ne pourrait pas assurer un accès minimal ?"

LP avec Alexis Vergereau et Romain Poisot