RMC

FDJ: quels avantages pour les particuliers en achetant des actions?

La privatisation de la FDJ va permettre aux particuliers de pouvoir acheter des actions à un prix préférentiel.

La Française des Jeux va entrer en bourse dans deux semaines le 21 novembre. La période de souscription est déjà ouverte, cela signifie que les particuliers peuvent acheter des actions et jusqu'au 19 novembre. 191 millions d'euros d'actions sont mis en vente pour les particuliers, qui devront débourser un minimum de 200 euros pour en acquérir.

En se positionnant pendant la souscription, les particuliers bénéficient d'avantages financiers. Le gouvernement promet en effet d'offrir aux petits porteurs une action pour dix achetées ainsi qu'une décote de 2 % par rapport au prix payé par les grands investisseurs.

La Française des Jeux (FDJ) est pour le moment détenue majoritairement par l’Etat, qui va conserver 20% des parts. L'Etat espère que cette opération va lui rapporter plus d'un milliard d'euros. 

"Ca peut être un bon pari"

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a annoncé mercredi que le prix de l'action sera entre 16.50 et 19.50 euros. Il a assuré que cette opération était l'occasion pour les Français de diversifier leurs placements.

Alors faut-il investir ? Les joueurs de la FDJ que nous avons rencontré à Paris ont l'air plutôt partants. Habitué de ce bar tabac, Stéphane, qui vient jouer régulièrement, à des jeux de grattage, notamment. Et il se verrait bien investir un peu d'argent dans des actions.

"Ca peut être un bon pari, c'est une société qui se porte bien, elle ne va pas tomber du jour au lendemain".

C'est ce qui va pousser Edith, à elle aussi, acheter des actions.

"C'est une institution qui existe depuis longtemps et a fait ses preuves. C'est une fierté d'avoir des actions de la FDJ"

"Une entreprise qui a peu d'investissements lourds à faire et qui dégage des bénéfices de manière récurrente"

Alors ce placement est-il sûr ? Alexandre Baradez, est responsable des analyses de marchés chez IG France.

"Les atouts majeurs c'est que c'est un secteur quasiment non-concurrentiel. Une entreprise qui a peu d'investissements lourds à faire et qui dégage des bénéfices de manière récurrente. Le risque est que le titre soit pris dans une phase de baisse des cours si l'environnement économique se dégrade à un moment donné."

Le prix de l'action est compris entre 16,50 € et 19,90 €. Le prix définitif sera établi le 21 novembre prochain.

L’Etat devrait vendre donc 52% de ses parts de la FDJ pour conserver 20% des actions. Les autres actionnaires verront leurs parts inchangées: l’Union des blessés de la face et de la tête (9,23%), la Fédération André Maginot pour les Anciens combattants (4%) et les salariés (5%).

Alfred Aurenche et Rémi Ink (avec J.A.)