RMC

Impôts: tout comprendre sur les changements de votre avis d'imposition

De nombreux changements sur l'avis d'imposition ont été effectués cette année. Décryptage avec Anaïs Bouitcha.

Nous recevons en ce moment par mail et courrier nos avis d’impositions au titre de l’année 2018. Avec pas mal de changements. Le plus gros changement, c’est sûrement le beau 0 noté en face de la mention : "Montant de votre impôt".

Si c’est le cas, c’est que vous n’avez rien à payer cette année. Puisque vos revenus ordinaires de 2018, comme vos salaires ou vos pensions, ne sont pas imposables. C’est ce que l’administration appelle le "crédit d’impôt modernisation du recouvrement". En d’autres termes, une année fiscale blanche. 

Ca évite tout simplement aux contribuables de payer deux fois cette année. Une première fois sur les revenus de 2019 au titre du prélèvement à la source. Une seconde fois cet été au titre de l’année 2018.

Ce n’est pas le cas en revanche pour les revenus exceptionnels 

Les indemnités de rupture de contrat de travail, les primes de départ à la retraite ou les options d’intéressement et de participation que vous avez touchées en 2018. Tout cela est bien imposable cette année. Vous avez jusqu’au 16 septembre pour vous en acquitter.

Vous allez aussi devoir mettre la main à la poche si vous avez touché une avance sur crédit ou réduction d’impôts en janvier dernier. Sur les 6 millions de foyers qui y ont eu droit, pour une garde de jeunes enfants ou des dons aux associations par exemple, 1,7 millions vont devoir rembourser tout ou partie de cette avance car elle a été calculée sur les données de 2017 et ne correspondait plus à leur situation de 2018.

Autre surprise de la rentrée : le nouveau taux de prélèvement à la source

A partir du 1er septembre, vous allez avoir un nouveau taux, calculé à partir des déclarations de revenus 2018. Ce taux devrait être appliqué jusqu’à l’an prochain. Sauf si vous avez déclaré un important changement de vie, ou que vous êtes éligibles à la baisse d’impôts annoncée par Emmanuel Macron après le grand débat national. 

Cette baisse de 5 milliards d’euros devrait concerner 95% des Français imposables dès le mois de janvier. Enfin, c’était aussi la dernière déclaration de revenus pour 11 millions de foyers cette année. L’an prochain, le fisc leur enverra simplement une déclaration pré-remplie. Objectif du gouvernement : la fin de la déclaration de revenus pour tout le monde d’ici fin 2020.

Anaïs Bouitcha (avec J.A.)