RMC

Les Français n’ont jamais autant épargné que cet été

Les Français n’ont jamais autant épargné que cet été. Et même s’il ne rapporte plus rien, le livret A a toujours beaucoup de succès.

Nous avons déposé près d’un milliard et demi d’euros sur nos livrets A en juillet. Un record. C’est 3 à 4 fois plus que sur le mois de juin, et même que la moyenne de ces 10 dernières années.

Ça s’explique d’abord par le prélèvement à la source. Cet été, le gouvernement a remboursé 2 milliards et demi d’euros à 3 millions de foyers au titre des réductions d’impôts. De l’argent qu’on a mis de côté en attendant la rentrée par exemple.

Et puis la baisse des chiffres du chômage a aussi aidé d’après le Cercle de l’Epargne. Les Français qui ont retrouvé un emploi en ont profité pour mettre un peu d’argent de côté au cas où.

On a moins misé sur nos assurances vie en revanche. Plus d’1 milliard et demi d’euros déposés sur les assurances vie en juillet, c’est le plus mauvais mois de l’année. Mais on atteint tout de même un record, l’assurance vie pèse aujourd’hui 1750 milliards d’euros soit plus que le produit intérieur brut du Canada.

En fait, on a placé de l’argent, mais on en a aussi beaucoup utilisé pour financer nos achats, puisque la consommation des ménages a fait un bond cet été d’après l’INSEE. Les Français ont surtout misé sur le long terme: voiture ou électroménager par exemple.

Concernant les assurances vie, on délaisse les unités de compte, qui ne sont pas garanties. C’est aussi pour ça que le livret A reste notre placement préféré. Son rendement est inférieur à l’inflation, mais au moins il est stable. On continue tout de même d’épargner 15% de notre revenu disponible brut, ce qui nous reste une fois les impôts et les charges déduites.

Et aussi paradoxal que ça puisse paraître, quand on n’a pas confiance en l’épargne, on préfère s’endetter. Les taux immobiliers sont au plus bas, du coup mieux vaut emprunter sur 20 ans pour investir dans la pierre.

Anaïs Bouitcha