RMC

Les solutions face à un marché immobilier qui retombe

Accès au crédit plus difficile, prix qui deviennent prohibitifs... le marché immobilier commence à coincer, au premier semestre 2022. Mais il y a des solutions pour vendre un bien malgré ce marché, comme la vente immédiate.

Les grands réseaux d'agences immobilières sont unanimes: l'euphorie d'après le premier confinement est terminée. Vendre un bien immobilier n'est plus aussi simple que ces dernières années. Au 1er semestre les ventes s'affichent en nette baisse. Chez Orpi, elle est de 11%. Les prix sont aussi en augmentation: de 5% pour les appartements et 9% pour les maisons.

"La fête est finie, il faut redevenir réaliste", juge Guillaume Martinaud, président du réseau Orpi.

"Redevenir réaliste", c'est-à-dire ajuster les prix pour ne pas bloquer le marché, d'autant plus lorsqu'on est pressé de vendre. Mais pour cela, il existe aussi des solutions d'urgence.

Le vente immédiate comme solution

C'est ce qu'on appelle la vente immédiate. et des entreprises existent sur ce créneau. En France, l'entreprise pionnière en la matière s'appelle Homeloop. Elle estime, visite et rachète votre bien en quelques jours. Une petite semaine pour le compromis et quelques dizaines de jours supplémentaires pour finaliser l'opération. Évidemment cette garantie de vente et cette rapidité, a un coût: Homeloop va racheter votre bien environ 8% moins cher que sa valeur réelle.

En sept ans d'existence, l'entreprise a prouvé son intérêt pour les héritages notamment mais surtout pour les ménages qui rachètent un bien immobilier et son pressés de vendre celui qu'ils quittent. Il existe d'ailleurs d'autres entreprises spécialement dédiées à ces profils de vendeurs/acheteurs comme Properstar. La plateforme propose un prix plancher pour le bien à vendre et si elle le vend plus cher qu'estimé, elle reverse le surplus au fameux vendeur/acheteur.

>>> Retrouvez le coup de main immo en podcasts

Une solution utile pour les passoires

Ces dernières années, étant donné le dynamisme du marché immobilier, les vendeurs n'avaient pas forcément besoin de ces entreprises pour trouver preneurs. Mais justement, le marché est clairement en train de se retourner. Après, certains épisodes de la vie nécessitent malgré tout d'accélérer les choses et il y a même de nouvelles raisons de vendre vite comme les passoires thermiques: d'ici 2034 les logements les plus énergivores seront interdits à la location et beaucoup de propriétaires préfèrent s'en débarrasser rapidement faute de pouvoir faire les travaux nécessaires. La plateforme Homeloop a remarqué que de plus en plus de ses clients étaient précisément ces propriétaires de passoires.

Sur le marché classique, ces vendeurs de passoires craignent de devoir négocier trop longtemps et que plus le temps passe, plus les échéances d'interdiction approchent et plus leur bien va perdre de la valeur. L'idée, encore une fois, c'est d'aller le plus vite possible. Ainsi en l'espace de six mois la part des passoires thermiques dans le portefeuille d'Homeloop a doublé et lorsque l'entreprise interroge les propriétaires vendeurs sur leur motivation à passer par son service ils sont près de 30% à mettre en avant l'urgence de vendre.

Marie Coeurderoy (avec MM)