RMC

"On refuse du travail": après la crise sanitaire, les traiteurs en forte reprise

Après deux ans de chômage technique, c’est une reprise sur les chapeaux de roues pour les traiteurs. Certains ont retrouvé jusqu'à 94% de leur chiffre d'affaires de 2019.

La crise sanitaire est quasiment derrière nous, les beaux jours sont là, et les fêtes familiales ou les séminaires de travail sont de retour. Pas de temps mort en cuisine pour les traiteurs, la demande est énorme.

"Les deux ans d’inactivité ont généré un report et ce report, on le vit à plein maintenant. Les beaux jours font que chacun y va de son congrès, de sa réception de famille, de son mariage, et de fait, on est plein jusqu’à fin août. On refuse du travail", confesse Sylvère Démoulin, directeur d'une entreprise toulousaine.

Attention aux augmentations de prix

Et cette situation est générale, comme le remarque Bernard Cabiron, le vice-président du groupement traiteur de France, qui comprend une centaine de professionnels.

“Nous avons retrouvé en moyenne 94% de notre chiffre d'affaires de référence 2019 pour le mois de juin”, détaille-t-il.

Prochaine étape maintenant pour les professionnels du secteur, respecter leurs devis malgré l’augmentation du prix des matières premières, en essayant de ne pas fâcher les clients.

Martin Juret avec Guillaume Descours