RMC

Prélèvement à la source: des contribuables encore dans le flou

Mercredi, les contribuables pouvaient se rendre dans leur centre d'impôt pour signaler un changement de situation, pour la première fois, ou poser leurs questions.

Trois ans de préparation et lancement effectif ce mercredi du prélèvement de l'impôt sur le revenu à la source. 38 millions de contribuables concernés.

Y aura-t-il des bugs techniques ou des ratés dans le calcul du prélèvement? Ce "big bang" comme dit le gouvernement, suscite de nombreuses interrogations. Pour la majorité des Français, à savoir les salariés, la réforme ne sera visible qu'à la fin du mois, mais dès ce mercredi, les centres des impôts ont reçu quantité de coup de téléphones.

RMC s'est rendue dans un centre des impôts du 20e arrondissement de Paris. Et parmi les contribuables reçus, beaucoup de retraités comme Jean-David: "J'ai été les voir pour qu'ils me changent mon taux. J'ai un taux de 3,5 et en principe je ne paie pas d'impôts. C'est compliqué, je suis retraité, j'aime bien les choses simples moi".

"Je ne suis pas rassuré"

L'inquiétude demeure et même parfois la méfiance dans les mots de Jean-Paul. Ce demandeur d'emploi sort tout juste de son rendez-vous: "Je ne suis pas rassuré, c'est encore un truc 'à la mords-moi-le-nœud' qui fait que le citoyen n'y comprend rien".

Et face à ces questions, les agents ne sont pas suffisamment armés, regrette Christophe Crépain, responsable syndical à Solidaires-Finances Publiques: "A ce jour, l'ensemble des agents de la direction générale des Finances publiques n'a pas été formé sur la réforme du prélèvement à la source. Cette réforme a été faite dans la précipitation et nous n'en sommes qu'à la première phase, le changement de taux".

Les agents du fisc s'attendent à recevoir beaucoup de monde dans un mois, une fois que les contribuables constateront le changement sur leur fiche de paie.

Victor Joanin (avec P.B.)