RMC

Assurance-chômage: comment seront calculées les cotisations des entreprises?

La mise en place d’un bonus-malus pour les entreprises qui ont massivement recours aux CDD ou aux intérimaires est une des mesures phares de la réforme de l'assurance-chômage. Sept secteurs, inquiets, sont visés par ce nouveau dispositif.

Trop gourmandes en contrats précaires, ces entreprises de plus de 11 salariés devront verser plus de cotisations à l’assurance-chômage à partir du 1er janvier 2021. Pour évaluer ce bonus-malus, deux étapes. La première consiste à calculer au sein d'une même entreprise, un ratio entre les salariés sous contrat et ceux en fin de contrat qui s’inscrivent à Pôle Emploi.

Seconde étape, comparer ce résultat avec les tendances médianes des entreprises du même secteur. Pour savoir si cette société se situe parmi les mauvais ou bons élèves? Actuellement les entreprises versent 4% de leur masse salariale à l’assurance chômage. Cotisation qui pourrait donc grimper jusqu’à 5%. Et descendre au contraire jusqu’à 3%

Des calculs lissés sur les trois dernières années d’activité et qui excluent contrats d’apprentissage et d’insertions.

Sybille Véron