RMC

"Ce soir je finirai à 22h et je ne dormirai que 4 heures": les marins-pêcheurs veulent des garanties pour les retraites des plus jeunes

Si les marins-pêcheurs ont obtenu des garanties notamment sur le maintien de leur régime spécial pour certaines catégories d'âge, ils craignent désormais pour les plus jeunes.

Les marins-pêcheurs de France sont attendus la semaine prochaine au ministère du Travail. Les ouvriers de la mer qui ont déjà obtenu le maintien de leur régime spécial pour une certaine tranche d’âge, demandent désormais des garanties pour les jeunes marins, alors ouverture des droits à la retraite sera maintenue à 55 ans pour les marins nés avant 1982 qui ont plus de 15 ans de navigation, ou pour les marins nés avant 1987 quand ils ont 8 ans de carrière.

Pour l’instant on leur assure que la pénibilité de leur travail pour les plus jeunes sera bien prise en compte mais sans plus de précisions. Alors les plus jeunes pêcheurs sont inquiets. C’est le cas de Mathieu 28 ans pêcheur au Grau-du-Roi dans le Gard et qui va poser ses filets pour la deuxième fois de la journée.

"Ça fait 35 ans qu’on se lève à trois heures du matin et qu’on rentre à la maison à 7h du soir"

"Aujourd’hui on a attaqué à une heure du matin et on est encore là. Ce soir je finirais à 22h et je ne dormirais que 4 heures". Un travail épuisant qui justifiait jusqu’à aujourd’hui un départ à la retraite anticipée à 55 ans. Sauf qu’avec la réforme Mathieu lui est trop jeune pour pouvoir bénéficier de ce régime spécial: "Même si on grogne, qu’est-ce qu’ils vont nous dire ? Je ne me vois pas après 55 ans à faire ce métier tous les jours".

Aux côtés de Mathieu sur le bateau, Paul 54 ans sera en retraite dans 6 mois seulement: "Ça fait 35 ans qu’on se lève à trois heures du matin et qu’on rentre à la maison à 7h du soir. Ça devient assez lourd. J’ai 54 ans je pense que je suis le plus vieux à travailler encore". Aujourd’hui il pense aux jeunes marins pécheurs à qui on promet une prise en compte de la pénibilité de leur travail: "Quels seront les critères ? Si on ne sait pas ça, on a tout dit on n’a rien dit. Si j’étais jeune j’arrêterai de cotiser". Matthieu de son côté, a pris les devants et a d'ores et déjà commencé à capitaliser pour sa future retraite.

Romain Poisot (avec Guillaume Dussourt)