RMC

Chargé de trouver un "compromis rapide", Philippe réunit ses troupes à Matignon avant les négociations avec les partenaires sociaux

-

- - -

Le gouvernement doit de nouveau rencontrer les partenaires sociaux mardi alors que la CGT appelle à prolonger la grève.

Après une longue absence remarquée en pleine crise sociale, Edouard Philippe est de retour à Matignon. Le Premier ministre a été chargé par Emmanuel Macron de trouver un "compromis rapide", alors que la grève contre la réforme des retraites continue, notamment dans les transports.

Mais les négociations avec les partenaires sociaux ne doivent reprendre que mardi prochain. Alors sans attendre, le Premier ministre veut préparer le terrain avant une semaine à haut risque. Il doit donc faire le point ce vendredi avec quatre de ses ministres : le nouveau monsieur retraites, Laurent Pietraszewski, la ministre de la santé, Agnès Buzyn, la ministre de la Transition écologique et Solidaire Elisabeth Borne et son secrétaire d’Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebarri, tous en première ligne depuis le début de la contestation

Une version allégée de la réforme des retraites ?

Un état des lieux de la circulation dans les transports alors que se profile le dernier weekend de retour de vacances, doit être effectué et un tour d'horizon des avancées possibles sur la réforme des retraites est attendu, alors que plusieurs leviers pourraient être actionnés comme l'âge pivot, le montant minimum des pensions ou encore la pénibilité.

Et ces derniers jours, une petite musique revient en boucle dans la majorité : la clé pourrait être une version allégée de l'âge pivot, reculer son application dans le temps et le pondérer en fonction de la pénibilité. Mais les options sont peu nombreuses, le calendrier serré et le risque d'enlisement bien réel. Plusieurs syndicats ont déjà décidé de prolonger la grève au moins jusqu'au 10 janvier.

Juliette Droz (avec Guillaume Dussourt)