RMC

Manifestations contre la loi Travail: "Tout est fait pour casser du policier"

-

- - LOIC VENANCE / AFP

REACTIONS - Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont battu le pavé jeudi pour l'abrogation de la loi travail, sans doute pour la dernière fois, avec à nouveau de violentes échauffourées à Paris, des blessés et gardes à vue dans toute la France.

Nouveaux débordements en marge des manifestations contre la loi Travail. Ce jeudi, 62 personnes ont été interpellées aux abords de ces défilés en France, 32 ont été placées en garde à vue. Des arrestations mais aussi des blessés : "15 policiers et gendarmes ont été blessés à Paris et en Province, dont deux grièvement, hospitalisés" selon Bernard Cazeneuve qui a condamné des violences "inacceptables". Parmi ces deux blessés graves, un CRS, pris dans les flammes de manière spectaculaire après le jet de cocktails Molotov place de la République, a été brûlé à la jambe. Un autre a été évacué par hélicoptère après avoir été grièvement blessé par des jets de projectile. A Paris, au moins quatre manifestants ont aussi été blessés.

Nicolas Comte est porte-parole du syndicat Unité SGP-Police FO. Il revient sur ces violences.

De son côté, Philippe Lavenu est secrétaire national au Syndicat Alliance Police, exprime un ras-le-bol des policiers face aux violences en marge des manifestations.

M.R