RMC

Réforme des retraites: l'heure de vérité pour Edouard Philippe qui prévient qu'il n'y aura pas "d'annonce magique"

Après deux années de concertations et six jours de grève et de manifestations, le Premier ministre dévoile mercredi sa réforme des retraites et les compromis, voire les concessions, que l'exécutif est prêt à accorder pour tenter de calmer la colère.

C’est enfin l'heure de vérité pour Edouard Philippe. L'occasion ou jamais de sortir du flou sur la réforme des retraites. Malgré la pression de la rue et des syndicats, le Premier ministre reconnaît lui-même qu'il n'y aura pas "d'annonce magique". Son entourage promet plutôt beaucoup de factuel, beaucoup de clarté pour aider chaque Français à se projeter sur sa propre retraite.

Edouard Philippe est quand même attendu sur plusieurs questions essentielles: quelle génération sera la première concernée par la réforme? L’année 1975 circule avec insistance ces dernières heures.

Quelle sera également la date de suppression des régimes spéciaux, probablement 5 à 10 ans après celle du régime général actuel?

Age pivot, pénibilité, valeur du point...

Le gouvernement va-t-il mettre en place un âge pivot ou privilégier un allongement de la durée de cotisation? Ou encore, quid de la pénibilité et des carrières longues? Autre sujet qui suscite de vives inquiétudes chez les Français: ce fameux point. Quelle sera sa valeur définitive? Sera-t-il vraiment indexé sur les salaires?

Mardi soir, lors d'une ultime réunion avec quelques-uns des poids-lourds de la majorité, Emmanuel Macron a écouté, vu les réactions, il devrait rendre ces derniers arbitrages ce matin au Premier ministre.

Jérémy Trottin et Paul Barcelonne