RMC

Réforme des retraites: une pause dans les négociations

Le gouvernement et les syndicats ne doivent plus se rencontrer avant la fin de l'année. Les négociations reprendront dès le début janvier avec une semaine décisive avant la nouvelle mobilisation le 9.

En déplacement à Abidjan, en Côte d'Ivoire, Emmanuel Macron a appelé dimanche les grévistes "à l'esprit de responsabilité", en estimant qu'il était "bon de savoir faire trêve". Mais les syndicats, particulièrement la CGT et SUD Rail, restent pour le moment campés sur leurs positions. 

Une trêve, il y en aura une, ça c'est sûr, dans les négociations. Aucune rencontre entre le gouvernement et les syndicats n'est prévue avant la fin de l'année. Le secrétaire d'Etat en charge de la réforme de retraites Laurent Pietraszewski présente aujourd'hui son calendrier et le programme des prochaines négociations aux syndicats.

Tout va se jouer après les fêtes, lors de la semaine du 6 janvier. Dès le mardi 7, les partenaires sociaux sont attendus autour de Muriel Pénicaud, la ministre du travail, pour un tour de table spécialement consacré à l'emploi des seniors et à la pénibilité. 

Nouvelle mobilisation le 9 janvier

Laurent Pietrasweski, le secrétaire d'Etat aux retraites, va lui aussi recevoir les syndicats pour évoquer entre autres, la hausse possible du minimum prévu aujourd'hui à 1000 euros pour les plus petites retraites. 

Pour le gouvernement, ces concertations sont une façon d'occuper le terrain avant la prochaine journée de manifestations prévue le 9 janvier. "On peut trouver un deal avec la CFDT", espère un proche d'Emmanuel Macron à l'heure de rappeler que le gouvernement a déjà fait quelques concessions, pour tenter de calmer la colère de la rue comme l'élargissement du dispositif de retraite progressive à la fonction publique, qui était une demande de la CFDT.

Paul Barcelonne avec Guillaume Descours