RMC

"Qui dans ce pays peut se passer de sa retraite à part Emmanuel Macron?": les Français partagés après l'annonce du président sur l'abandon de sa retraite

Le président de la République a fait cette annonce en plein conflit social sur le réforme des retraites. Une déclaration qui, pour certains, ressemble surtout à de la démagogie.

Emmanuel Macron a annoncé ce week-end qu’il allait renoncer à sa future retraite de président de la République. C’est donc 6220 euros brut qu'il ne touchera pas dès lors qu'il quittera l'Elysée. Une annonce loin d'être anodine en plein conflit social sur le régime universel à point que le gouvernement veut mettre en place. 

Jean-Michel profite de ses vacances de Noel en famille. Il a été touché par l’annonce du président. Pour lui, le plus important, c’est l’exemplarité du chef de l’État.

"Personnellement, je trouve que c’est bien, il montre l’exemple. Comme c’est lui qui est à l’origine de la réforme, ça montre le chemin pour tout le monde", affirme-t-il.

Près de la Gare Matabiau, Jean-Daniel, lui, accompagne son fils qui doit prendre un bus. Il doute sérieusement des intentions du président. "C’est surtout un coup de communication. On est habitué avec ce gouvernement qui nous ment assez souvent. On n’est pas dupe", confie-t-il. 

"Un président déconnecté des réalités"

Alors coup de com du pouvoir ou réel geste d’apaisement ? Julien Lassalle, délégué syndical Sud Rail Occitanie y voit, lui, une nouvelle preuve du fossé qui sépare le président et les Français.

"Ça confirme ce qu’on pense depuis le départ, c’est-à-dire qu’on a un président de la République qui est hors-sol. Qui dans ce pays peut se passer de sa retraite ? À part Emmanuel Macron. Mais voilà, ça confirme bien qu’on a un président complètement déconnecté des réalités des Français aujourd’hui", indique le syndicaliste. 

Cette décision sera effective dès la fin du mandat présidentiel en 2022 ou en 2027 en cas de réélection. 

Kelly Vargin avec Guillaume Descours