RMC

Un homme qui vient travailler vêtu en femme sera protégé par la justice, mais pas s'il vient en short

Faut-il autoriser les hommes à venir au travail en bermuda? C'est la question posée ce mardi par Bureau de vote alors que les fortes chaleurs de ces derniers jours peuvent rendre pénible le port de costume ou de pantalon.

Avec les fortes chaleurs de ces derniers jours, le débat est revenu au premier plan: faut-il autoriser les hommes à venir au travail en bermuda? "La loi ne dit rien sur les vêtements à porter, explique ce mardi dans Bureau de vote Eva Touboul, avocate en droit du travail. Mais l'employeur peut faire ce qu'il veut: il peut vous interdire le port du bermuda si vous avez des contacts avec la clientèle et si le règlement intérieur l'interdit. L'employeur peut décider en amont qu'il ne veut pas de short dans l'entreprise".

Après, même quand le règlement intérieur ne traite pas cette question, il n'est pas facile d'affronter le regard des autres et notamment de sa hiérarchie si on ose venir travailler en bermuda. "C'est mal vu par la direction", témoigne ainsi Julien, qui travaille pourtant dans un bureau sans contact avec la clientèle, dans le secteur de l'aéronautique. Il y voit une inégalité avec les femmes. "On voit des femmes en claquettes - jupes - débardeurs et ça ne pose pas de problèmes. Mais quand c'est un homme qui vient en bermuda, on va le traiter de tire au flanc".

"Traité de tire au flanc"

Une solution: venir habiller en femme! car comme l'explique Eva Touboul, "bizarrement, la cour de cassation n'empêche pas un homme de se vêtir en femme. Elle va même le protéger, alors qu'il viendrait en short, il pourrait se faire licencier." "Des femmes, à une époque ancienne, avaient été condamnées parce qu'elles portaient de trop gros décolletés, qui nuiraient à la concentration en entreprise, raconte-t-elle. C'est arrivé, mais cela n'arriverait plus aujourd'hui, alors que le bermuda ça arriverait encore".

P. G. avec J-J. Bourdin