RMC

Vacances: les réservations en hausse de 2,6%, la campagne séduit

EXCLU RMC. Selon une étude du site PAP Vacances, les réservations de vacances pour cet été augmentent de 2,6% par rapport à 2019. Et la campagne, en nette hausse, attire.

Les réservations de vacances sont en hausse de 2,6% par rapport à 2019, selon une étude du site PAP Vacances dévoilée en exclusivité par RMC. Parmi les destinations les plus prisées, des grands classiques: la Côte d'Azur, l'Espagne, le Languedoc ou l'Atlantique Sud. Pour leurs vacances d'été, les Français semblent encore mettre la priorité sur des destinations ensoleillées et au bord de l'eau.

Mais la campagne attire aussi, avec des réservations en progrès de 22,1% en comparaison avec 2019. Avec plusieurs départements gagnants: le Vaucluse (+51,6%), le Var (+39,2%) et l'Ardèche (+37,8%). Des territoires qui permettent de profiter aussi de la météo et des paysages, mais à moindre coût par rapport aux stations balnéaires. Il y a aussi des départements perdants, surtout la façade ouest qui paie sa météo. Le Calvados, la Manche ou le Pas-de-Calais sont en net recul sur trois ans.

Dans les locations, les maisons rencontrent de plus en plus de succès (+14,8%), quand les appartements reculent (-16% vs 2019). Une maison à la campagne est en moyenne 10% moins chère qu’à la mer, pour une capacité supérieure (7,2 personnes contre 6,6 à la mer). Les semaines du 30 juillet au 20 août sont remplies à 81 % (toutes destinations et tous types de biens confondus).

"Des maisons jolies, bien meublées, confortables et parfois beaucoup moins chères" à la campagne

A Saint-Mélany, en Ardèche, les réservations sont déjà nombreuses. "Il y a de plus en plus de gens qui ont envie de venir dans les petits villages, ça commence à bien se sentir ici", explique Henriette, une Belge installée en Ardèche depuis 40 ans, qui propose une maison pour six personnes. Selon elle, les vacanciers cherchent la tranquillité… et les économies. Compter 780 euros la semaine en pleine saison. Bien en-dessous des tarifs du sud de la France pour un bien similaire. "Il y a des maisons qui sont jolies, bien meublées, confortables et parfois beaucoup moins chères", souligne Henriette.

Le succès des locations profite aussi aux activités locales. Pour Gilles, son entreprise de location de canoë-kayak à Ruoms tourne à plein régime. "Il y a une dizaine d’années, on réservait en janvier-février, se souvient-il. Cette année, on avait déjà des réservations à partir de décembre. Et j’ai des réservations jusqu’au mois d’août." Ces deux Ardéchois partagent le même constat : si le nombre d’étrangers n’a pas changé, les Français, eux, sont de plus en plus nombreux.

LP avec Vincent Chevalier