RMC

Elle a interviewé Hollande: "Je suis sceptique"

François Hollande au milieu des 4 Français sélectionnés par TF pour l'interroger. Catherine Faucheron est située à la gauche du chef de l’État.

François Hollande au milieu des 4 Français sélectionnés par TF pour l'interroger. Catherine Faucheron est située à la gauche du chef de l’État. - Martin Bureau - AFP

Jean-Jacques Bourdin a recueilli ce vendredi matin les impressions de Catherine Faucheron, quelques heures après l'émission télévisée au cours de laquelle elle a pu interroger François Hollande, comme trois autres Français.

Elle fait partie des quatre Français choisis pour interroger François Hollande. Catherine Faucheron, assistante maternel de 35 ans qui habite Le Chèsne, dans les Ardennes, voulait interpeller le président sur le problème de la désertification des campagnes, notamment dans le domaine scolaire.

"J'espère que j'ai pu représenter les gens de la campagne", a-t-elle déclaré ce vendredi chez Jean-Jacques Bourdin. "Des gens qui ont un sentiment d'impuissance et de ras-le-bol face à des institutions qui ne comprennent pas le danger de la désertification", a-t-elle poursuivi.

"Uniquement là pour qu'il fasse passer ses annonces"

Si elle a jugé François Hollande "sympa", elle a avoué son scepticisme face à ses réponses. "Au début, ces réponses m'ont rassuré un peu, mais là (quelques heures après l'émission), je suis un peu sceptique". Ses réserves viennent du rôle que l'on a voulu leur attribuer. "On était peut être là uniquement pour qu'il fasse passer ses annonces", a-t-elle regretté sur RMC.

"Est-ce que vraiment la campagne va être entendu ? Je n'en ai pas l'impression". Maintenant, Catherine Faucheron, qui a pu échanger quelques mots avec François Hollande à la fin de l'émission n'attend qu'une chose : "des actes".

VOTEZ - François Hollande vous a-t-il convaincu?


Suivez Jean-Jacques Bourdin sur Twitter Follow @JJBourdin_RMC
Réagissez sur le compte Twitter d'RMC avec le hashtag #BourdinDirect Tweet #Bourdindirect

Philippe Gril avec Jean-Jacques Bourdin