RMC

Enfant retrouvé mort dans un train d'atterrissage à Roissy: "La conséquence des politiques migratoires européennes"

Un jeune garçon a été retrouvé mort ce mercredi à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle dans le train d'atterrissage d'un Boeing 777 d'Air France reliant Abidjan à Paris.

Le corps d'un enfant "d'une dizaine d'années" a été retrouvé mercredi matin dans le train d'atterrissage d'un avion d'Air France arrivé à l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle en provenance d'Abidjan. L'avion, un Boeing 777, avait décollé de la capitale économique ivoirienne mardi soir et s'est posé peu après 06h00 à Paris.

Un porte-parole de la compagnie aérienne a confirmé la mort d'un "passage clandestin" sans préciser son âge et déploré un "drame humain".

"Une détresse incroyable"

Un drame qui n'étonne pas forcément Laure Palun. Pour la directrice de l'Anafé, l'association nationale d'assistance aux frontières pour les étrangers, les pays européens sont responsables:

"Sans doute que pour en arriver à ces extrémités-là, les personnes sont dans une détresse incroyable. Il y a de plus en plus d'obstacles aux mobilités: l'édification de murs, des politiques d'obtention de visas de plus en plus restrictives et donc de fait, les personnes prennent de plus en plus de risque. On le voit au quotidien dans la mer Méditerranée. C'est la conséquence des logiques des politiques migratoires européennes actuelles".

Ces dernières années, plusieurs passagers clandestins, notamment des adolescents en provenance d'Afrique, ont été retrouvés morts de froid ou écrasés dans des soutes de train d'atterrissage.

Les températures descendent à -50°C entre 9.000 et 10.000 mètres, altitude à laquelle volent les avions de ligne. Les logements de train d'atterrissage ne sont ni chauffés, ni pressurisés.

P.B.