RMC

Episode-choc de The Walking Dead: "C'est une série post-apocalyptique sur les zombies, pas Gossip Girl"

-

- - AMC

Le premier épisode de la saison 7 de The Walking Dead, diffusé ce dimanche aux USA et lundi en France a laissé des fans sous le choc. Stress intense, torture, violence extrême, l'épisode en a écoeuré plus d'un. Mais pour Camorra, blogueuse spécialiste des séries télé, ce n'est pas la violence qui l'a déçue.

Camorra est blogueuse spécialiste des séries pour le blog Julsa. Et selon elle, la série reste fidèle à la bande dessinée. Oui la série est gore, mais "on ne regarde pas The Walking Dead pour les scènes romantiques"!

****Attention spoilers****

"J’avais vraiment hâte de voir cet épisode suite au cliffhanger gargantuesque de la fin de saison 6. D’autant que les critiques, notamment sur Twitter étaient plus qu’élogieuses. Ce qui a peut-être contribué à ma déception, j’en attendais trop probablement. Je n’ai pas trouvé que le rythme était bien géré. Au final nous avons eu droit à 45 minutes de blabla entrecoupées de quelques scènes gores, ça a pas mal atténué la tension psychologique.

"La scène est encore plus violente dans la BD!"

Mais sur l’aspect gore, je n’ai pas été spécialement choquée ni surprise. J’avais déjà vu cette scène qui est encore plus violente dans la BD. Et puis on ne regarde pas The Walking Dead pour les scènes romantiques! Je comprends que ça ait pu choquer mais après tout, en ayant eu un petit aperçu de la personnalité de Negan, à quoi d’autre pouvait-on s’attendre ?

Et ils auraient pu aller encore plus loin avec Carl ou Maggie! D’ailleurs les rumeurs parlaient de tuer Maggie mais les scénaristes auraient changé d’avis à l’idée de malmener une femme enceinte.

Evidemment, c’est un tournant important, on change de 'méchant', qui est pour une fois charismatique, loin du manichéisme primaire du gouverneur, on entre dans un conflit qui dépasse ce que nous avons vu jusqu’à présent, et peut-être que par la même occasion, l’escalade de violence risque de ne pas s’arrêter là.

"Normal d'avoir du gore"

Je sais que certaines personnes ont été dégoûtées et ont décidé d’arrêter tout bonnement la série. Mais je ne pense pas que les vrais adeptes soient déroutés par la violence, c’est une série post-apocalyptique sur les zombies, pas Gossip Girl, c’est normal d’avoir du gore.

Cette série peut aller très haut dans la qualité mais aussi très bas, il suffit de le savoir et de se dire 'ça ira mieux après'. Le problème est que certains épisodes sont très (trop) lents, totalement dénués d’action au profit de questions existentielles adolescentes. Alors pour contrebalancer ça, on nous balance du gore à outrance".

Propos recueillis par Paulina Benavente