RMC

"Est-ce volontaire ou pas?": les questions de Marie qui a reçu un grenade lacrymogène chez elle lors d'une manifestation samedi à Lyon

TEMOIGNAGE RMC - Marie, une étudiante de 20 ans, a filmé la manifestation qui s'est déroulée en bas de l'appartement où se elle trouvait ce samedi à Lyon lorsqu'une grenade lacrymogène a explosé à sa fenêtre, la contraignant avec ses amis à quitter l'appartement.

Une enquête a été ouverte après qu'une occupante d'un appartement du centre de Lyon a été touchée par un tir de grenade lacrymogène pendant la manifestation organisée samedi contre la réforme des retraites. 

Sur une vidéo diffusée via les réseaux sociaux, on voit un palet de grenade lacrymogène toucher au bras l'un d'entre eux qui observe - et filme - le défilé depuis sa fenêtre ouverte, avant de retomber dans l'appartement au 4ème étage. 

"Les policiers ont voulu riposter et ont lancé une bombe avec des palets de lacrymogène dedans. Et on s'est reçu des palets lacrymogènes sur nous. Personne n'a été blessé", précise-t-elle. 

La fumée se disperse dans l'appartement, pris de panique et incommodé par le gaz lacrymogène, Marie et ses amis quittent leur logement.

"On a été super surpris"

L'incident n'a pas fait de blessé mais la jeune fille a porté plainte samedi soir pour "violences volontaires" et "dégradations volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique". Marie et ses quatre amis se posent aujourd'hui beaucoup de questions. 

"On a eu très très peur, on a été super surpris. On veut juste savoir si c'était volontaire ou involontaire. On était en train de filmer et on pense qu'ils nous ont vu parce qu'on était vraiment juste au dessus de ce qui se passer. On était absolument pas concerné par ces manifestations et on a été victime de violences juste parce qu'on était à notre balcon à regarder", explique-t-elle. 

De son côté, la police explique que des tirs de lacrymogènes ont bien été utilisés pour disperser des manifestants mais qu'aucun de ces tirs ne visaient un balcon d'immeuble.

Jean-Baptiste Bourgeon avec Guillaume Descours