RMC

Euro dans le village franco-suisse de Saint-Gingolph: "le 5-2 de 2014, ça a été une sacrée déculottée!"

-

- - AFP

Le village de Saint-Gingolph est à cheval entre la France et la Suisse. A quelques heures du match, la pression monte chez les 1.600 habitants qui se souviennent encore du France-Suisse lors de la Coupe du Monde 2014. La France avait alors battu la Suisse 5 à 2.

Dernier match des Bleus dans la phase de groupes de l'Euro. La France, déjà qualifiée, affronte les Suisses ce dimanche à 21h à Lille. A Saint-Gingolph, village à cheval entre la France et la Suisse, le match de ce soir sera suivi de près. Les 1.600 habitants français et suisses se souviennent de la victoire 5-2 de la France à la Coupe du Monde au Brésil. Alors pour le match de ce soir, il y a un petit esprit de revanche côté helvétique, mais toujours dans la bonne humeur.

Dans la boulangerie de Saint-Gingolph côté français, la rencontre de ce soir est dans toutes les conversations: Claudy le Suisse, a teinté sa barbichette en rouge et blanc et il espère bien que la Nati va enfin prendre sa revanche sur la France. Mais Vanessa la boulangère française souhaite que les Bleus enfoncent le clou: "6-0 ce serait sympa histoire de bien les embêter leur dire qu'en France aon a une bonne équipe de foot".

"Si on pouvait corriger le tir, ce serait bien"

Côté Suisse, le match perdu 5-2 en 2014 n'a pas encore été vraiment digéré. Alors une victoire ce soir ferait enfin passer la pilule à Bertrand Duchoud, le maire du village côté helvétique: "Le 5-2 ça a été une sacrée déculotté, il faut être très clairs sur les termes. Sportivement si on pouvait corriger un peu le tir, ça serait bien".

Géraldine Pfliger, la maire du village côté français, sent bien que ses voisins suisses ont envie de prendre leur revanche cette fois-ci: "On sent un esprit de revanche pointer côté suisse. C'est vrai que ça sera terrible pour eux que le score se renouvelle. Ça se chambre et ça se charrie bien. On sent pointer la tension. Il vaut mieux qu'on ne soit pas trop arrogants parce que si on se prend une dérouillée on aura du mal à nous en remettre. Notre fierté va en prendre un coup. Je pronostique un match nul parce que s'il y a encore 5-2, je ne peux plus passer la frontière".

Et quel que soit le score final, les habitants de Saint-Gingolph ont bien prévu de faire la fête ensemble, comme il y a deux ans.

P.B. avec G.W.