RMC

Fatima Allaoui : "Je réfléchis à une adhésion au Front national"

-

- - JEFF PACHOUD / AFP

Démise ce lundi de ses fonctions de secrétaire nationale par l'UMP car elle était également adhérente depuis un mois d'un petit parti d'extrême droite allié au FN, le SIEL, Fatima Allaoui était l'invitée de Jean-Jacques Bourdin ce jeudi.

A peine arrivée, aussitôt partie. Fatima Allaoui, 37 ans, conseillère régionale UMP de Languedoc-Roussillon, ne sera pas restée longtemps au poste de secrétaire nationale de l'UMP chargée de la formation professionnelle. Nommée par Nathalie Kosciusko-Morizet dans le tout nouveau bureau politique du parti, elle a été démise de ses fonctions lundi après-midi par les instances dirigeantes. Il lui est reproché d'être également membre du SIEL (souveraineté, indépendance et liberté), un micro parti d'extrême droite affilié au Rassemblement Bleu Marine, lui-même lié au Front national.

Invitée ce jeudi de Jean-Jacques Bourdin sur RMC, Fatima Allaoui s'est expliquée sur cette affaire. "Je n'ai pas été exclue de l'UMP mais il est clair que je ne reprendrai pas ma carte", assène-t-elle dans un premier avant de confirmer "n'avoir rien dit à Nathalie Kosciusko-Morizet" à propos de son adhésion à SIEL. "J'ai toujours été une de ses fidèles au-delà même de la famille UMP. Mais c'est vrai que quand elle m'a nommée, j'étais déjà en dissidence avec le parti suite au refus, pour des raisons assez obscures, qui m'a été adressé de m'investir pour les élections cantonales de Béziers. En réalité, à ce moment-là j'avais déjà un peu claqué la porte", assure-t-elle dans Bourdin Direct.

"J'aimerais bien qu'on divulgue la liste des adhérents du SIEL"

La conseillère régionale dit pourtant "comprendre le point de vue, comprendre la décision de Nathalie Kosciusko-Morizet. Pour autant, je n'ai pas trahi sa confiance". Fatima Allaoui le certifie : "Je n'ai pas de lien avec Marine Le Pen. En effet, le SIEL est un micro-parti indépendant du Front national, créé par des gens de l'UMP et aujourd'hui encore à l'UMP et dont la plupart sont de près ou de loin proches de l'UMP". C'est pourquoi elle souhaite par ailleurs que "l'on divulgue, de la même manière qu'on l'a fait pour moi, la liste des adhérents du SIEL et à ce moment-là on pourrait comparer. Je demande donc à vérifier les fichiers, on serait surpris".

Démise de ses fonctions, compte-t-elle adhérer au FN comme Florian Philippot lui a proposé ? "A ce jour je n'ai rien décidé, garantit Fatima Allaoui sur RMC. Mais j'ai apprécié la démarche de M. Philippot et je vais y réfléchir".


Suivez Jean-Jacques Bourdin sur Twitter Follow @JJBourdin_RMC
Réagissez sur le compte Twitter d'RMC avec le hashtag #BourdinDirect Tweet #Bourdindirect

Maxime Ricard avec Jean-Jacques Bourdin