RMC

Filoche: "Valls dit qu'il est le candidat de la révolte. Mais contre qui? Contre lui-même?"

Gérard Filoche a confirmé qu'il serait bien candidat à la primaire à gauche ce mercredi matin dans Bourdin Direct. "Ca devrait le faire!", a-t-il confirmé au sujet de ses parrainages. Il en a profité au passage pour tacler Manuel Valls, également concurrent à la primaire de la gauche.

Gérard Filoche sera bien candidat à la primaire à gauche qui se tiendra les 22 et 29 janvier. Ce mercredi matin, il a confirmé avoir les parrainages nécessaires à sa candidature: "Ca devrait le faire!", a-t-il dit. Précisant toutefois: "Je voudrais avoir encore plus de parrainages que nécessaire, je voudrais dépasser pour pas qu'il y ait d'embrouilles".

Il a, au passage, taclé Manuel Valls: "Si vous avez été contre la loi El Khomri l'an dernier, cette loi qui a cassé 100 ans de droit du travail, vous avez eu quoi? Vous avez eu un 49-3. Donc c'est le moment de votre contre ce 49-3. Et vous direz à Valls: 'ça ne se fait pas ce que vous avez fait'. Le faire sans qu'il y ait un vote nulle part, c'est insensé, c'était une vraie provocation. Maintenant il dit qu'il est le candidat de la révolte. Les bras m'en sont tombés, il se révolte contre qui? Contre lui-même?"

Le socialiste a également regretté que Jean-Luc Mélenchon fasse cavalier seul: "Je regrette que Mélenchon ne soit pas à la primaire, je me suis battu pour qu'il y soit. Si jamais j'étais élu mon premier geste serait d'appeler Jean-Luc Mélenchon et Yannick Jadot pour qu'on fasse un projet commun de gouvernement, parce qu'il faudra un seul candidat le 23 avril sinon la gauche sera éliminée. Je me bats depuis un an pour qu'on ait une grande primaire et là elle est un peu plus petite".

P.B.