RMC

Fin de vie: vers un accès facilité aux soins palliatifs à domicile

RMC
Le midazolam, un puissant sédatif jusqu'ici réservé à un usage hospitalier, va être disponible "d'ici quatre mois" dans les pharmacies de ville.

Pour mieux répondre aux malades souhaitant "finir leurs jours à domicile", le ministère de la Santé va rendre disponible "d'ici quatre mois" dans les pharmacies de ville le midazolam, un puissant sédatif jusqu'ici réservé à un usage hospitalier.

Le droit à la "sédation profonde et continue jusqu'au décès" pour les malades en phase terminale existe depuis la loi sur la fin de vie de février 2016, à l'hôpital comme en ville, mais "dans ce dernier cas, il apparaît que la disponibilité" des médicaments utilisés "n'est pas pleinement effective", a reconnu le ministère dans un communiqué, après la publication d'un avis de la Haute autorité de santé (HAS).

Cette instance conseillère des pouvoirs publics avait appelé lundi le gouvernement à "faire évoluer la réglementation des médicaments" de soins palliatifs, pour permettre "à tous les professionnels de santé, de ville comme hospitaliers, de mettre en oeuvre" de façon effective cette sédation prévue par la loi.