RMC

Florian zeller, metteur en scène et réalisateur français, décroche six nominations aux oscars

Une consécration pour le premier film du dramaturge français qui a adapté l'une de ses pièces de théâtre sur écran avec dans le rôle phare Anthony Hopkins.

Le film The Father du réalisateur français Florian Zeller nommé dans 6 catégories aux Oscars. La sélection pour les fameuses statuettes a été dévoilée lundi. Le Français est en lice notamment pour le prix du meilleur film et du meilleur scénario adapté. Ce film, c’est un père, Anthony Hopkins, et sa fille, Olivia Colman, confronté à la démence dans un huis-clos oppressant. Avec ce premier film, Florian Zeller livre une adaptation parfaitement réussie de sa pièce de théâtre. C'est l'avis du critique de cinéma Eric Libiot.

“C’est un film qui prend tout de suite et on a envie de savoir ce qui va s’y passer. Est-ce qu’on voit, c’est la réalité, c’est le rêve? Du coup en tant que spectateur, on est pris dans cette dramaturgie jusqu'au bout”, affirme-t-il.

Avec 6 nominations aux Oscars, le film tourné en anglais a séduit les Américains. Une réussite pour le réalisateur français encore méconnu. “C’est un touche-à-tout talentueux Zeller. Autant quand il sait écrire une pièce de théâtre, autant quand il fait du cinéma et il fait vraiment du cinéma. Il ne se contente pas d’adapter bêtement”, assure le critique.

Hopkins, "un artiste qui se met en danger"

Heureux de cet accueil, Florian Zeller remercie ses acteurs en particulier Anthony Hopkins.

“Il est toujours à 83 ans cet artiste capable de se mettre en danger, profondément. Et ça, je me dis que peut-être les gens peuvent le reconnaître”, affirme le réalisateur.

Du coup en tant que spectateur, on est pris dans cette dramaturgie jusqu'au bout”, affirme-t-il.

Nicolas Ropert avec Guillaume Descours