RMC

Fresnes: "Il y a 70% de stagiaires pour gérer une des prisons les plus difficiles de France"

Invitée ce jeudi dans Bourdin Direct, Adeline Hazan, la contrôleure générale des lieux de privation de liberté a tenu à dénoncer les conditions de détention à la prison de Fresnes, "des conditions indignes", a-t-elle rappelé.

Rats, punaises, surpopulation, le rapport de la contrôleure générale des lieux de privation de liberté, Adeline Hazan, pointait les conditions de détention à la prison de Fresnes dans le Val-de-Marne. Nos confrères de BFMTV avaient pu constater l'état effroyable de la prison.

Invitée ce jeudi matin dans Bourdin Direct, Adeline Hazan a tenu à rappeler l'état de beaucoup de prisons: " On est tellement loin de ce que croient un certain nombre de personnes, c'est à dire les prisons trois étoiles. J'ai envie de dire à tout le monde de venir visiter les prisons".

"Des réponses pas à la hauteur"

A Fresnes, 70% des surveillants sont des stagiaires: "Tout le monde sait que c'est une population extrêmement difficile à gérer, très surpeuplée, très mal encadrée avec une détérioration invraisemblable des locaux, donc personne ne veut y aller. Du coup, on prend 70% de stagiaires pour gérer une des prisons les plus difficiles de France. (...) Comme il y a une tension permanente, il y a un usage complètement banalisé de la force. Il y a un surveillant pour 120 détenus, donc ils sont complètement exsangues, évidemment c'est la porte ouverte à des dérapages".

Et de déplorer: "On devrait mieux les payer, mieux gérer les surveillants, leur permettre de travailler dans des conditions dignes parce que les détenus vivent dans des conditions indignes à trois dans des cellules de 10 mètres carrés avec des rats partout. Les pouvoirs publics le constatent mais ne prennent pas la mesure et ont des réponses qui ne sont pas du tout à la hauteur".

P.B.