RMC

Grève à Air France: "Je suis fatiguée de cette image que nous donnons"

Un préavis de grève à Air France a été déposée de samedi à mardi

Un préavis de grève à Air France a été déposée de samedi à mardi - AFP

Les pilotes d'Air France sont appelés à déserter leurs cockpits au moment de l'Euro, de samedi à mardi, pour défendre l'emploi et leurs conditions de rémunérations. Ce vendredi, Florence, salariée de la compagnie aérienne, était sur RMC ce vendredi pour dire qu'elle en avait "assez des pilotes enfants gâtés".

Les clients d'Air France ayant une réservation sur un vol assuré par la compagnie nationale à compter de ce samedi peuvent se préparer à des perturbations. Les deux principaux syndicats de pilotes d'Air France ont rejeté le nouveau protocole de fin de conflit transmis par la direction et ont donc appelé à la grève jusqu'à mardi. Ils entendent défendre l'emploi et leurs conditions de rémunérations. La compagnie, qui recense 25% de grévistes, prévoit d'assurer plus de 80% de ses vols samedi.

Ce vendredi, Florence, salariée de la compagnie aérienne depuis 31 ans, a appelé RMC pour faire faire part de son agacement quant à cette situation. "Pendant ces périodes de grève, le personnel est énormément sollicité. Nous sommes le premier uniforme Air France que les gens rencontrent et autant vous dire que c'est souvent dans l'agressivité et le désespoir, assure-t-elle. Nous avons en face de nous des gens qui ont économisé un an pour se payer un voyage et partir et on leur indique que l'avion est annulé".

"Je comprends mal cette grève"

"Nous, petit personnel Air France, essayons de faire en sorte que ces gens partent d'une façon ou d'une autre, en les redirigeant vers une autre compagnie ou n'importe quoi. On fait tout ce qu'on peut mais c'est terrible, se désole-t-elle encore. Je suis fatiguée de cette image que nous donnons alors qu'il y a un tel investissement des autres personnels. Je comprends donc de plus en plus mal cette grève car je vois les dégâts que cela fait au niveau des clients."

"Philippe Evain (président du syndicat national des pilotes de ligne, ndlr) parle du salaire du président d'Air France, moi ça m'est égal. Qu'il regarde tous les salaires qu'il y a derrière, il y en a beaucoup. Et ces gens-là ont un engagement Air France vraiment réel".