RMC

Grève des médecins: "Les caisses paient quand elles le veulent bien"

Les médecins sont à nouveau en grève les 5 et 6 janvier

Les médecins sont à nouveau en grève les 5 et 6 janvier - AFP

Les médecins entament ce lundi un nouveau mouvement de grève. En plus de la fermeture de leurs cabinets, ils ont l'intention de refuser la carte vitale pour noyer au maximum l'Assurance maladie sous la paperasse. Sur RMC, Bertrand Legrand, médecin généraliste à Tourcoing (Nord), revient sur la publication ce jeudi sur internet d'"un mur de la honte" des délais de paiement.

Une première grève, menée du 23 au 31 décembre 2014, n’a pas permis aux médecins de faire céder le gouvernement sur la généralisation du tiers payant, point d’orgue de leur mobilisation. C'est pourquoi, après quatre jours de pause, ils se mobilisent à nouveau. Ainsi durant deux jours, en plus de la fermeture de leurs cabinets, ils se lancent dans une grève de la carte vitale. Finie la transmission des données par internet, les médecins utiliserons les feuilles de soin papier avec pour objectif de noyer l'assurance maladie sous la paperasse.

Ce lundi RMC revient sur ce mouvement de contestation avec Bertrand Legrand. Ce médecin généraliste à Tourcoing a récemment fait parler de lui en publiant jeudi dernier sur internet un "mur de la honte" qui récapitule en images les délais de remboursement les plus longs par l'Assurance maladie. Son message à Marisol Touraine, ministre de la Santé, est le suivant : "Le tiers-payant n'est ni simple, ni fiable".

"Ces délais sont honteux"

Et il a des preuves avec les 160 000 factures analysées par son "mur de la honte": "Par exemple, en Yvelines, il a fallu 585 jours pour être remboursé, dans les Bouches-du-Rhône, 401 jours ou encore la caisse de Lille-Douai qui a mis 395 jours. Ces délais-là sont honteux !" Force est de constater, selon lui, que "les caisses paient quand elles le veulent bien".

Dans son cas personnel, à cause de ces délais de remboursement trop long il a embauché une secrétaire qui fait office de comptable. "Elle passe 20 heures par semaine à récupérer les factures auprès de la Sécurité sociale, assure-t-il dans Bourdin Direct. Et à chaque fois qu'elle fait une demande, neuf fois sur dix, il faut renvoyer un deuxième courrier, relancer, recontrôler qu'elles ont bien été payées".

"Faire comprendre ce qu'est la paperasserie"

Bertrand Legrand ajoute: "Aujourd'hui, tous les retards sont causés par les caisses mais demain, quand on va devoir se faire rembourser par les mutuelles, il va falloir qu'on relance et re-relance avec des courriers. Or avec 400 mutuelles différentes, on ne va pas y arriver, il va falloir embaucher une deuxième secrétaire supplémentaire". C'est pourquoi ce lundi les médecins ont décidé de ne plus prendre la carte vitale. 

Sur RMC, Jean Paul Ortiz, président de la Confédération des syndicats médicaux francais, en explique l'objectif : "Noyer sous la paperasse la Caisse d'assurance maladie par quelques feuilles de papier en remplacement de la carte vitale. Ainsi, nous allons faire comprendre ce qu'est de la bureaucratie et de la paperasserie en pagaille". Conséquence : d'après l'assurance maladie, les délais de remboursement des patients pourraient atteindre deux mois au lieu d'une semaine avec la carte vitale.

Maxime Ricard avec Romain Poisot