RMC

Guet-apens mortel à Mourmelon: la jeune fille suspectée d'avoir commandité le meurtre de Kevin va être remise en liberté

INFORMATION RMC-BFMTV - Kevin a été tué en juin 2018 dans un parc de Mourmelon-le-Grand dans la Marne. La jeune fille de 18 ans bénéficie aujourd'hui d'un vice de procédure.

La jeune fille mise en examen pour l'assassinat de Kevin Chavatte, 17 ans, le 2 juin 2018 dans un parc à Mourmelon-le-Grand et placée en détention provisoire va être remise en liberté sous contrôle judiciaire en raison d'une violation des droits de la défense.

En juin 2018, deux adolescents avaient été mis en examen pour l'assassinat de Kevin. Les enquêteurs estiment que ce dernier, poignardé à mort dans un parc de Mourmelon, a été victime d'un piège mortel dans une affaire de triangle amoureux.

En effet, lors de l'audience de prolongation de la détention provisoire devant le juge de la liberté et de la détention, il y a quelques jours, ses avocats n'ont pas eu accès au dossier d'instruction. Les droits de la défense ont ainsi été violés.

C'est simplement "l'application des droits de la défense", estime son avocate

Les avocats de la jeune fille ont déposé un recours en nullité auprès de la chambre d'instruction du tribunal de Reims, et ils ont obtenu gain de cause ce jeudi après-midi. C'est simplement "l'application des droits de la défense", estime son avocate. Pour les parents de Kevin qui s'expriment via son avocate c'est une "situation incompréhensible".

La jeune fille sera placée sous contrôle judiciaire avec obligation de soins, obligation de pointage mensuel et interdiction de quitter le département dans lequel elle se trouve. Elle a également reçu l'interdiction d'entrer en contact avec son co-mis en examen. 

Ce dernier, lui aussi mineur, au moment des faits, et qui a reconnu avoir porté les coups de couteau mortels, a, de son côté, renoncé à tout recours en nullité. Il estime, d'après une source judiciaire, que sa place est en détention. 

Marion Dubreuil et Melanie Bertrand