RMC

Harcèlement à l'école: "Quand j'arrivais au coin de la rue, ils m'attendaient…"

Alors que Najat Vallaud-Belkacem se rend ce vendredi dans un collège parisien pour dresser un bilan des actions menées pour lutter contre le harcèlement scolaire, RMC a recueilli le témoignage de Jacky, 19 ans, qui a vécu un enfer durant son année de 6ème.

Brimades, insultes, coups et humiliations : en 2013, selon des chiffres du ministère de l'Education, le harcèlement scolaire concerne 700 600 jeunes (du CE2 à la Terminale) en France, soit 8,82% des élèves. Alors que Najat Vallaud-Belkacem se rend ce vendredi dans un collège parisien pour dresser un bilan des actions menées pour lutter contre ce phénomène, des victimes ont décidé de briser la loi du silence dans un manifeste publié mardi dans Le Parisien : "Le harcèlement, c'est l'affaire de tous", disent-ils.

Parmi les signataires, il y a Jacky, aujourd'hui âgée de 19 ans. Avec son grand sourire, sa silhouette élancée, difficile de voir cet étudiant en droit, originaire de l'Hérault, comme une victime de harcèlement. Mais Jacky souffre de bégaiement et durant son année de 6ème, entre coups, humiliations et solitude, à cause de ce trouble, il a vécu un véritable enfer. "Quand j'arrivais au coin de ma rue, ils étaient là, ils m'attendaient… C'étaient des coups assez forts, je n'arrivais plus à respirer. Et pour me faire taire, ils me mettaient la main sur la bouche", raconte-t-il sur RMC.

"J'ai pensé au suicide"

Au fil du temps, Jacky s'isole et perd ses amis. "Je n'arrivais pas à en parler parce qu'il y a le sentiment de culpabilité et il y a la honte", avoue le jeune homme. Le harcèlement est tel qu'il confesse "avoir pensé au suicide": "j'avais préparé ma tentative et c'est ma mère qui, sans le savoir, m'a sauvé en m'appelant à ce moment-là". Le calvaire de Jacky prend fin, un peu par hasard, lorsqu'à la fin de la 6ème, il déménage.

Commence alors un long processus de reconstruction: "J'ai voulu travailler mon bégaiement, je me suis inscrit dans les activités de mon collège et mon lycée", explique-t-il dans Bourdin Direct. A-t-il pardonné à ces "bourreaux"? "Je ne sais pas trop en tout cas je n'oublie pas et je m'en sers pour aider". En effet, aujourd'hui Jacky raconte son expérience au sein d'ateliers de sensibilisation à l'école.

Retrouvez ci-dessous le témoignage vidéo d'une autre victime de harcèlement à l'école.

M.Ricard avec Pauline Baduel