RMC

Ils ont relocalisé en France: "En République tchèque, nous n'avions pas le même esprit d'entreprise, la régularité du travail"

-

- - Capture d'écran

Le Made in France s'expose ce week-end lors d'un salon porte de Versailles à Paris. Sur place, l'entreprise Alfapac qui produit des sacs poubelle et des films plastique et aluminium a choisi de relocaliser 6 de ses usines en France. Jean-Marc Nony, directeur développement durable pour l'entreprise nous explique pourquoi.

"Nous avons rapatrié nos usines d'Italie, d'Allemagne, du Danemark, de République tchèque et d'Allemagne.

Nous nous sommes rendus compte que même des pays censés être des eldorados industriels n'étaient pas forcément mieux adaptés que la France pour fabriquer nos produits. On a la chance d'avoir des sites de production en France qui sont au top niveau en terme d'équipement, mais nous avons aussi des collaborateurs fidèles qui sont bien formés et efficaces, qui bossent bien. Tout cela fait que ce sont nos sites français qui sont les plus compétitifs.

"Un collaborateur français va être plus attaché à son entreprise"

Par exemple, on est allé en République tchèque il y a une quinzaine d'années à un moment où c'était l'ouverture de ces pays de l'Est. On s'est rendu compte sur place que les gens avaient les compétences techniques mais que l'esprit d'entreprise, la régularité du travail, le respect des principes de base, ce n'était pas vrai à cette époque-là en République tchèque. Nous avons donc décidé de rapatrier la production en France. Un collaborateur français va être plus attaché à son entreprise.

Vu le nombre de gens sur le stand au Salon du Made in France, j'ai l'impression que les gens sont plus sensibles au Made in France. Il y a d'ailleurs des sondages dans ce sens. Je pense que les Français comprennent qu'en faisant le choix d'acheter des produits français ils font en sorte que les emplois en France se développent.

Les emplois créés par le Made in France s'appliquent quel que soit le type de produits, même en achetant des sacs poubelle!"

Propos recueillis par Paulina Benavente