RMC

Imran El Khazzani: "Mon frère n'a aucune relation avec le terrorisme"

Alors qu'Ayoub El Khazzani a été mis en examen et placé en détention provisoire ce mardi soir, RMC a réussi à contacter son grand-frère, Imran. Après plusieurs années passées en Espagne, il vit désormais à Tétouan au Maroc. C'est là qu'il a appris l'arrestation d'Ayoub.

Ayoub El Khazzani a été mis en examen et placé en détention provisoire ce mardi soir. Une information judiciaire est ouverte pour tentatives d'assassinats, association de malfaiteurs et détention d'armes, le tout en relation avec une entreprise terroriste. Il avait "prémédité" son attaque et aurait pu faire un carnage, selon le procureur de la République de Paris. De son côté, Ayoub El Khazzani continue de nier formellement avoir des liens avec le terrorisme. Une version défendue becs et ongles devant les enquêteurs et soutenue par son grand frère, Imran, joint par RMC.

"Il a pu devenir fou"

Après plusieurs années passées en Espagne, qu'il a dû quitter car ses papiers n'étaient plus en règle, il vit désormais à Tétouan au Maroc. C'est là qu'il a appris l'arrestation d'Ayoub. Imran El Khazzani assure ne pas l'avoir vu depuis un an et demi mais lui avoir parlé au téléphone il y a une vingtaine de jour. Une conversation très courte pour prendre des nouvelles.

"Il m'a dit qu'il allait bien, qu'il était en Belgique où il travaillait sur un marché. Je n'ai pas pu vérifier. Il n'a rien dit sur ce qu'il allait faire dans le train. Il a pu devenir fou, sa vie était sans doute difficile, il n'avait pas beaucoup d'argent… C'était peut-être de pire en pire... Je ne sais pas ce qu'il faisait exactement.", confie-t-il, désemparé.

"Je n'arrive toujours pas à y croire"

Puis de poursuivre: "Le jour de l'arrestation de mon frère, la police marocaine est aussi venue m'arrêter. Ils m'ont transféré à Rabat pour un interrogatoire. Ils m'ont demandé quelles étaient mes relations avec mon frère. Ils ont perquisitionné mon domicile, ont saisi mon téléphone et ont fait leur enquête pour recouper des informations. Mais ils ont bien compris que je n'avais aucun lien avec mon frère."

Et Imran d'insister: "Je vous dis la vérité, mon frère n'a aucune relation avec le terrorisme ! C'est une information erronée. Je n'arrive toujours pas à y croire vous savez. Je me sens mal... Je vous le jure devant Dieu que mon frère n'a rien à voir avec un terroriste ! Nous sommes musulmans, nous respectons les gens."

Placé en détention provisoire

Imran conclut en expliquant que depuis l'arrestation d'Ayoub "sa mère ne dort plus depuis quatre jours. Elle doit prendre des médicaments, elle va très mal... Impossible pour elle d'imaginer que son enfant a fait cela et qu'il va sûrement passer sa vie enfermé en prison."

Ce mardi, une information judiciaire a été ouverte pour tentatives d'assassinats, association de malfaiteurs et détention d'armes, le tout en relation avec une entreprise terroriste. Conformément aux réquisitions du parquet, Ayoub El Khazzani a été placé en détention provisoire. Le procureur de la République de Paris François Molins a estimé que les premières investigations avaient permis d'établir que le "projet" du jeune assaillant de 25 ans apparaissait "ciblé et prémédité".

M.R avec Céline Martelet