RMC

Incendie dans Paris: "Les pompiers m'ont dit qu'il était d'origine criminelle", témoigne Mathias

DOCUMENT RMC - Un incendie dans un immeuble d'habitation a fait huit morts, dont deux enfants, dans le 18e arrondissement de Paris. La Brigade criminelle a été saisie de l'enquête. Mathias, témoin du drame, a raconté ce mercredi sur RMC ce qu'il a vu.

Un incendie dans un immeuble d'habitation a fait huit morts, dont deux enfants, dans le 18e arrondissement de Paris. Cet incendie d'origine encore indéterminée est l'un des plus meurtriers de ces dix dernières années dans la capitale. Il s'est déclaré à 04H30 au 4 rue Myrha dans un quartier populaire du 18e arrondissement, selon la police.

Mathias, qui habite non loin de là, a été témoin de ce drame. Dans Bourdin Direct, il raconte ce qu'il a vu durant la nuit. "Il y a eu un premier incendie vers 02h30. Je passais dans la rue à ce moment-là. Il y avait déjà des pompiers et je me suis rapproché d'eux. Ils m'ont dit que cet incendie était d'origine criminelle. J'ai d'ailleurs été étonné qu'ils me le disent comme ça", explique-t-il au micro de RMC.

"Etonné qu'aucune voiture de police ne soit passée"

"Je leur ai demandé ce qu'il se passait parce qu'il y avait beaucoup de camions et j'avais peur que ce soit autre chose. Ils m'ont répondu que ce n'était qu'un départ de feu, qu'ils avaient retrouvé des bouts de papier…, poursuit-il. Les pompiers sont restés, ont fait leur travail et sont repartis très rapidement."

Mathias de son côté reste dans le quartier pour "continuer à prendre des photos". Mais il est tout de même "étonné qu'aucune voiture de police ne soit passée faire un tour". Pourtant, il dit avoir relevé quelques détails troublants et notamment "une voiture un peu cachée" qui l'a intriguée. "C'était une voiture blanche, aux vitres teintées. Je me suis rapprochée et les gens à l'intérieur se sont tus. Il y avait une ambiance bizarre dans cette voiture".

"J'ai vu des corps tomber"

Deux départs de feu se sont succédé, à deux heures d'intervalle dans la nuit de mardi à mercredi, ont confirmé les pompiers et le ministère de l'Intérieur. "Il y a eu deux interventions différentes à la même adresse", à 02H23 et 04H30, a dit un porte-parole des pompiers de Paris, le commandant Gabriel Plus. "On ne peut pas ignorer que ça peut être un acte de malveillance", a ajouté le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet. La Brigade criminelle a été saisie de l'enquête a précisé le parquet. Cette saisine signifie que la piste criminelle est privilégiée.

Mathias était une nouvelle fois présent au moment du second incendie. Et il est "encore sous le choc" de ce qu'il a vu: "Le feu est parti très rapidement du rez-de-chaussée jusqu'au toit. En une dizaine de minutes, l'immeuble entier a pris feu. Il y avait beaucoup de flammes, c'était impressionnant… Des gens criaient, j'ai vu des corps tomber…". Il ajoute: "Je venais de finir de faire mes photos, je suis retourné chez moi. Il y avait toujours cette voiture blanche garée en bas. Je me couche et dix minutes plus tard il y a le nouvel incendie. Je redescends et là, plus de voiture blanche".