RMC

A la place des melons et des brocolis dans le camion frigorifique sur l'A75: 1,4 tonne de résine de cannabis

RMC
La valeur de cette marchandise sur le marché illicite "est estimée à plus de 10 millions d'euros.

Près d'une tonne et demie de résine de cannabis a été saisie la semaine dernière par des douaniers sur une aire d'autoroute de l'A75 dans le Cantal.

Lors d'un contrôle sur l'aire d'autoroute de Garabit, à Ruynes-en-Margeride, des agents de la brigade de surveillance intérieure (BSI) de Clermont-Ferrand se sont intéressés jeudi à un camion frigorifique et sa remorque immatriculés en Espagne, transportant officiellement 22 tonnes de melons et quelques palettes de brocolis, selon le parquet.

Lors du contrôle d'identité, les douaniers "ont été intrigués par le comportement et les propos incohérents du chauffeur", précise un communiqué du ministère de l'Action et des Comptes publics. Les agents décident alors d'escorter le véhicule et son chauffeur jusqu'à leurs locaux près de Clermont-Ferrand pour pouvoir effectuer une fouille plus approfondie de sa cargaison devant être livrée en Belgique et aux Pays-Bas.

Mais peu avant l'arrivée à destination, le chauffeur va tenter d'échapper à son escorte. Une course poursuite s'engage alors avec les douaniers. "Le chauffeur a effectué plusieurs embardées pour provoquer la sortie de route des véhicules douaniers suiveurs, mettant en danger la vie des agents des douanes. Le chauffeur a finalement immobilisé son camion en travers de la route et a pris la fuite à pied", précisé Bercy.

Le conducteur n'a pas été retrouvé à ce jour. Selon des papiers d'identité retrouvés dans l'habitacle, l'homme serait un Marocain de 45 ans.

L'analyse fouillée du véhicule révèlera, derrière les cagettes de melons frais, 1,4 tonne de résine de cannabis, "conditionnée sous forme de savonnettes", dans des boîtes en polystyrène. 

La valeur de cette marchandise sur le marché illicite "est estimée à plus de 10 millions d'euros", précise encore le communiqué dans lequel le ministre Gérald Darmanin félicite les "agents des douanes de Clermont-Ferrand pour cette saisie remarquable".

L'enquête a été confiée au Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Clermont-Ferrand.

La rédaction de RMC (avec AFP)