RMC

Au Salon de l'Agriculture, les enfants découvrent d'étranges animaux... qu'ils n'avaient vu que dans les livres

Avec les vacances scolaires, la "plus grande ferme de France" prend parfois des airs de centres aérés face aux 4.000 animaux.

Penchées sur la barrière, un papillon dessiné sur le visage, Anna, 8 ans espère attirer l'attention de Farandole, une vache normande. Des vaches, elle n'en croise pas tous les jours en Seine-Saint-Denis. Elle comprend, enfin, d'ou vient le lait. "Avant, on mettait avec les doigts, mais maintenant il y a des machines. On met sur les mamelles et ça sort" explique-t-elle fièrement sur RMC. 

Des ânes non plus il n'y en pas beaucoup à Paris... Clarène est donc ravie d'en voir un de près: "On dit que les ânes sont plutôt bêtes, mais ils n'ont pas l'air avec leurs poils bouclés". 

Le Salon de l'Agriculture, c'est donc l'occasion de faire la chasse aux clichés. Mais pour autant, pas question de s'approcher de trop près pour Sophia: "J'ai vu une vache lè-bas, elle était hyper grosse! Si tu es dans son box, là, ça fait peur, parce qu'avec une corne, waouh". Mais elle peut compter sur sa grande soeur pour la guider. Face au dindon, Arwen n'en croit pas ses yeux: "J'imaginais que le dindon avait un truc noir qui pendait, mais je ne voyais pas toute la graisse qui coulait". 

Autant de découvertes qui suscitent même des vocations, comme le confie cette petite fille: "J'ai vu les gens qui regardaient les sabots des chevaux et je me suis dit que je voulais être vétérinaire". Prochaine étape donc: le stand des vétérinaires où une dizaine de professionnels répondent aux questions.

Charlotte Peyronnet et Juliane Antoine