RMC

Dick Rivers: mourir le jour de son anniversaire, ce n'est pas si rare

C’est une réalité scientifique qu’on a du mal à expliquer: le jour de votre anniversaire, le risque de mourir est 14% plus élevé que les 364 autres jours de l’année.

"Le 3ème larron du rock français", comme il se qualifiait lui même: le chanteur Dick Rivers s'est éteint mercredi, le jour de son 74ème anniversaire.

C’est d'ailleurs une réalité scientifique qu’on a du mal à expliquer: le jour de votre anniversaire, le risque de mourir est 14% plus élevé que les 364 autres jours de l’année, selon une étude menée en suisse, en 2012. 

Et les exemples célèbres sont nombreux: le peintre Raphaël, l’atrice Ingrid Bergman, l’auteur William Shakespeare, l'homme de télévision Léon Zitrone ou encore "Loulou" Nicollin, célèbre président du club de foot de Montpellier… et désormais Dick Rivers.

Plusieurs études, conduites sur des millions de décès, montrent l’on meurt plus le jour de son anniversaire, surtout s’il tombe un jour de week-end.

Les causes sont très différentes, mais on observe en ces jours particuliers pour chacun de nous une hausse des accidents de la route, sans doute parce qu’on fête et qu’on est moins attentif. 

A l’inverse, il y a ce que les scientifiques appellent le "blues de l’anniversaire" qui fait relâcher le corps. Il avait tenu jusqu’à cette date, parce que c’était un repère et lâche tout une fois la date arrivée. Les taux de suicide sont également plus élévés dans certains pays, comme au Japon: jusqu'à 50% de plus, d’après une enquête publiée en 2016 sur la mortalité entre 1974 et 2014. 

Matthieu Rouault