RMC

Dites-vous "bonjour" comme il faut?

Etes-vous digne de confiance ou plutôt enjoué lorsque vous dites "bonjour"? Des chercheurs du CNRS, de l'ENS et d'Aix-Marseille université ont mené une étude sur la voix... et  c'est très sérieux.

Simple comme bonjour? Pas si sûr. Comment faire bonne impression en disant "bonjour"? C'est le mystère qu'ont percé le des chercheurs du CNRS, de l'ENS et d'Aix-Marseille université. Car dès que quelqu'un salue, nous commençons déjà à juger sa personnalité... 

Les chercheurs ont donc analysé 70.000 prononciations plus ou moins complexes, puis les ont fait écouter par des participants, grâce à un logiciel lui ont donné des milliers d'intonations différentes, aléatoirement. Le résultat est étonnant: ils sont tous d'accord pour dire quel type de "bonjour" est digne de confiance, chaleureux ou dominant. 

Dominant, chaleureux? Le "bonjour" de Jean-Jacques Bourdin analysé

Alors quelle intonation est optimale? RMC a fait le test avec... Jean-Jacques Bourdin. Selon Jean-Julien Aucouturier, chercheur au CNRS, certaines intonations du présentateur de la matinale de RMC "ressemblent assez au prototype du bonjour digne de confiance, ouvrant à la discussion". En écoutant un autre extrait, le chercheur confirme: "Ce bonjour, très grave, qui ressemble beaucoup à un bonjour capable et dominant". 

Alors comment reconnait-on un salut "dominant efficace" d'un autre "chaleureux et avenant"? "Le bonjour chaleureux, amical, on a vu que l'intonation devait monter à la fin du mot. Pour paraître plus dominant, déterminé, il y a une hauteur qui descend progressivement, d'abord sur la première syllabe, puis la deuxième. Ce qui est vraiment intéressant, c'est que tous les gens que l'ont testé avant la même représentation, indépendamment du sexe de la voix écoutée" décrypte Jean-Julien Aucouturier.

Romain Poisot & X.A