RMC

Les Anglais en pleine pénurie de chips: Emmanuel Lechypre vole à leur secours... avec sa recette

Les Anglais en pleine pénurie de chips: Emmanuel Lechypre vole à leur secours... avec sa recette

Les Anglais en pleine pénurie de chips: Emmanuel Lechypre vole à leur secours... avec sa recette - AFP

LES TROIS HISTOIRES DE CHARLES - Chaque jour, Charles Magnien vous dévoile trois histoires insolites de l'actualité, dans Apolline Matin, sur RMC.

Des rayons de chips vides dans les supermarchés anglais. Voilà une nouvelle pénurie qui vient s’ajouter à toutes celles que connait le Royaume-Uni ces derniers semaines à cause du Brexit et du manque de main d’œuvre.

Mais cette fois, ce n’est pas la seule raison: l’entreprise anglaise Walkers, principal producteur de chips au monde, est victime d’un bug informatique. Une mise à jour du système qui s’est mal passée et qui a mis toute la production à l’arrêt.

Résultat: les usines tournent au ralenti et l’entreprise a du faire des choix. La priorité est pour l’instant donné à la production des saveurs les plus populaires comme les "fromage et oignon", ainsi que les "sel et vinaigre". Pour les autres saveurs, il faudra patienter.

Et des petits malins fins gourmets ont déjà vu l'arnaque: les petits paquets de chips se revendent actuellement 7 fois plus cher sur eBay!

Mais qu'à cela ne tienne: en découvrant cette histoire, Emmanuel Lechypre sur RMC n'as pas hésité à donner quelques conseils à nos voisins d'Outre-Manche... en dévoilant sa recette de chips maison. 

Il faut dire que les anglais sont accros aux chips: ils en consomment près de trois kilos par an et par habitant, soit l'équivalent de deux paquets par semaine par personne, soit trois fois plus qu’en France! 

Au total, 141.000 tonnes de chips y sont vendues chaque année. Les Français en consomment quant à eux environ un kilo par an et par personne. La vente de chips a par ailleurs explosé au Royaume-Uni pendant les confinements, si bien que le gouvernement a lancé des campagnes publicitaires télévisées pour inciter la population à manger plus sainement. 

La rédaction de RMC