RMC

Marseille: la découverte d'une lettre de Poilu entraîne une enquête inédite

Après un cambriolage, les policiers découvrent un étonnant butin lors d'une perquisition. Les agents ont alors appelé les utilisateurs des réseaux sociaux en renfort.

C’est un véritable jeu de piste sur Twitter auquel s’est livré la police marseillaise en fin de semaine dernière. Lors d’une perquisition chez un suspect de cambriolage, des agents ont retrouvé la lettre très touchante d’un Poilu, datant de la Première Guerre mondiale.

Dans son courrier, Jean Soulagnes, 24 ans, demande à son ami Jean Audiffren de prévenir sa famille "en cas d’événement grave". Nous sommes le 27 mai 1915, 12 jours plus tard, le jeune soldat trouvera la mort sur le champ de bataille.

Des dizaines de généalogistes mobilisés

Les policiers phocéens, très émus, par le courrier manuscrit mais n’ayant pas les moyens de retrouver par eux-même les descendants du soldat Soulagnes ou de son ami Audiffren ont donc lancé un appel sur les réseaux sociaux.

En moins de deux jours, plusieurs dizaines de généalogistes amateurs de toute la France se sont mis à enquêter, reconstituant le passé jusqu’à retrouver un descendant du soldat Soulagnes qui, depuis, a été contacté par la police. 

Mais l’enquête collaborative continue sur Twitter pour identifier, cette fois, un descendant de Jean Audiffren qui pourrait donc être aussi une victime du cambriolage dans lequel la lettre a été dérobée. 

Lionel Dian et X.A