RMC

Mondial: cet agriculteur s'organise avec ses vaches pour ne louper aucun match

Vaches laitières, maïs, blé, les journées à la ferme sont chronométrées. Mais pas question pour Bastien, agriculteur en Normandie, de rater un match de l’équipe de France.

Quand on est agriculteur, suivre la Coupe du monde et surtout les joueurs de Didier Deschamps qui visent la première place du groupe ce mardi demande une bonne dose d'organisation. Bastien Carnu, suit les matchs depuis son exploitation à Sainneville, en Seine-Maritime, jamais loin de ses vaches.

Ici, entre la traite et les récoltes, les journées à la ferme sont chronométrées. Bastien s'organise donc au mieux: "Je décale un peu la traite de 30 minutes pour regarder le match jusqu'au bout, ce qui décale aussi pour voir le match du soir. Et quand je travaille dans les champs, je commence une heure plus tôt et midi, on mange un peu plus vite" rigole-t-il.

Dans l'étable, la radio grésille. Mais grâce à elle, il peut suivre les matchs des autres équipes pendant la traite de ses 55 vaches. Entre ses deux passions, son coeur balance. Clairement plus d'un côté que de l'autre. "Si on me demande de jouer au foot ou d'être avec mes vaches, clairement je préfère le ballon. Mais mon métier est là... Sinon, je serai en Russie!"

A la ferme, sur son tracteur, la Coupe du monde est partout et Bastien encourage son équipe à sa manière: "Je crie, je serre les points... tout seul dans mon tracteur. Mais bon, si on est champions du monde, je klaxonnerai peut-être"...

Cécile Costes avec X.A