RMC

"Obligés d'être joyeux": le maire de cette commune de Vendée prend un arrêté municipal insolite

Dans le cadre de la très officielle "Semaine de la joie", les 9000 habitants des Essarts-en-Bocage devront sourire "de 8h à 22h"

On ne rigole pas avec la joie. La commune des Essarts-en-Bocage, en Vendée, a publié un arrêté municipal tout ce qu'il y a d'officiel, pour réclamer aux citoyens "d'être en joie du 5 au 11 octobre", dans le cadre de la "semaine de la joie" organisée sur la commune. 

En clair: "Bonne humeur obligatoire pour les 9.000 habitants,entre 8h et 22h".

L'arrêté demande notamment de "faire sourire au moins 10 personnes par jour", "considérant le risque élevé de mauvaise humeur à l'arrivée de l'automne et au taux d'ensoleillement moins important" et "la vitesse à laquelle une émotion négative peut se répandre et faire des ravages".

"On va inciter les gens à avoir la banane autant que possible"

Sur RMC, le maire sans étiquette, Freddy Riffaud, espère que tout le monde respectera l'arrêté: "Quand on impose la bonne humeur de 8h à 22h, ça va être difficile de contrôler tout le monde, mais c'est avant tout un état d'esprit. On va inciter les gens à avoir la banane autant que possible" sourit-il. 

Et que se passe-t-il en cas de "non respect" de ces consignes? L'édile rigole: "Il n'y a pas de punition pour ceux qui ne veulent pas le faire, mais on a pris cet arrêté car on approche de l'automne, les vacances sont bien loin... Les gens n'ont pas forcément le sourire. C'est le bon moment pour faire l'inverse. On en a tellement besoin" conclut-il au micro de RMC. 

Romain Cluzel avec Xavier Allain