RMC

Une candidate de L'Amour est dans le pré en arrêt maladie pendant le tournage de l'émission

Employée de mairie, une candidate de l'émission de téléréalité "L'Amour est dans le pré" était en arrêt maladie lors du tournage. Une escapade qui n'a pas plu à ses collègues. Le maire de la commune qui l'emploie a assuré néanmoins qu'elle ne serait pas sanctionnée.

Quand le droit du travail s'invite dans une émission de télévision. L'employeur d'une candidate de "L'Amour est dans le pré", l'émission phare de M6 qui promet à des agriculteurs de rencontrer l'amour, s'est étonné de la voir à la télévision alors qu'elle s'était déclaré en arrêt-maladie.

Laurence, la prétendante de Jean, éleveur de bovins dans le Beaujolais, était effectivement arrêtée à l'époque du tournage. Le maire de Saint-Yrieix-sur-Charente, où elle travaille, a assuré qu'elle n'était pas dans l'illégalité, mais a regretté son manque de "transparence", révèle La Charente Libre.

"En France, on peut faire ça en toute impunité"

En arrêt-maladie, les déplacements sur une courte période sont permis mais l'apparition de Laurence à la télévision a agacé ses collègues de la mairie, qui ont dû absorber sa charge de travail en son absence.

"Des personnes âgées avec qui elle était en contact se sont aussi étonnées qu'un agent en arrêt puisse participer à une émission de téléréalité", assure le maire de Saint-Yrieix à La Charente Libre.

"En France, on peut faire ce genre de saloperies en toute impunité", a déploré ce mercredi sur RMC l'agriculteur Didier Giraud. Des propos qui ont fait bondir Etienne Liebig, qui a tenu à rappeler que des contrôles étaient effectués. "Dans ma modeste entreprise, on a envoyé des gens de la sécurité sociale vérifier si les arrêts n'étaient pas abusifs. Toutes les boîtes le font, la sécurité sociale a une activité", ajoute-t-il, estimant que beaucoup ont été sanctionnés.

G.D.