RMC

Algérie: "Bouteflika fait du marchandage de tapis"

Pour le politologue algérien Naoufel Brahimi El Mili, le président sortant Abdelaziz Bouteflika va être réélu.

Invité de RMC ce lundi matin, Naoufel Brahimi El Mili, politologue algérien et auteur de France-Algérie 50 ans d’histoire secrète a dénoncé "le marchandage de tapis", opéré par le président sortant Algérien Abdelaziz Bouteflika. Dimanche, il a annoncé qu’il se représentait à l’élection et qu’il organiserait des élections anticipées une fois élu.

"La rue a dit non à un 5e mandat : la réponse de Bouteflika c’est ‘il n’y aura pas de sixième mandat je ne vais pas finir’. Il répond 5 mandat et demi, c’est du marchandage de tapis, ce n’est pas la bonne réponse", a assuré le politologue sur notre antenne ce lundi matin.

"Il est élu parce qu’il n’est pas seul"

"Il est élu parce qu’il n’est pas seul. Après 20 ans au pouvoir, il a des appuis et il sera élu", a-t-il estimé avant d’ajouter que le pouvoir qui a résisté 7 ans au "terrorisme et à la barbarie, pense pouvoir résister à des manifestants pacifiques jusqu’à la tenue des élections".

Avant la tenue des élections prévues le 8 avril, le Conseil constitutionnel algérien doit étudier les candidatures des six candidats.

Bourdin Direct (avec G.D.)