RMC

Attaques en Nouvelle-Zélande: "Il y avait des corps partout" confie un survivant

Quarante personnes ont été tuées et 20 grièvement blessées dans des attaques contre des mosquées à Christchurch vendredi, en Nouvelle-Zélande.

Ali est un survivant. Il était dans l'une des mosquées où une fusillade a éclaté ce vendredi en Nouvelle-Zélande. Au moins 40 personnes ont été tuées pendant la prière du vendredi dans des attaques contre deux mosquées de la ville néo-zélandaise de Christchurch, selon les autorités.

Ces attaques, perpétrées par un tireur étant identifié comme un extrémiste de droite australien, ont fait vivre l'une des "journées les plus sombres" jamais vécues par la Nouvelle-Zélande, a déclaré la Première ministre Jacinda Ardern. 

Au moment de la fusillade, la mosquée Masjid al Noor, sur l'avenue Deans, était remplie de fidèles, dont les membres de l'équipe nationale de cricket du Bangladesh. Ceux-ci sont ressortis indemnes. 

En prenant la fuite, il a vu sa femme morte devant l'édifice religieux. Un autre homme a dit avoir vu des enfants se faire abattre. 

Ali lui a été l'un des derniers à sortir de la mosquée. Il raconte la scène sur RMC:

"L'imam était en train de donner le sermon, il était un peu moins de 14h, et les tirs ont commencé. L'assaillant est entré dans la salle et tirait au hasard. Je ne l'ai pas vu directement, j'étais au sol, sous un banc, parce que si je me montrais, j'allais me faire tirer dessus. Alors j'ai prié pour rester en vie. J'étais la dernière personne à sortir de la mosquée après la fusillade...Il y avait des corps partout", décrit-il
La rédaction de RMC