RMC

"C'était une fierté pour l'armée et pour notre famille": les proches d'Yvonne Huynh, tuée au Mali, lui rendent hommage sur RMC

"C'était une fierté pour l'armée et pour notre famille": les proches d'Yvonne Huynh, tuée au Mali, lui rendent hommage sur RMC

"C'était une fierté pour l'armée et pour notre famille": les proches d'Yvonne Huynh, tuée au Mali, lui rendent hommage sur RMC - RMC

Yvonne Huynh est la première femme de l'armée française à mourir au Sahel depuis le début de l'intervention de l'armée.

Une cérémonie d'hommage national aux deux soldats tués au Mali samedi dernier, le brigadier Loïc Risser 24 ans et le sergent Yvonne Huynh qui ont perdu la vie dans une attaque à l'engin explosif artisanal, est organisée aujourd'hui à Haguenau (Bas-Rhin) où est basé leur régiment.

Âgée de 33 ans, Yvonne Huynh est la première femme de l'armée française à mourir au Sahel depuis le début de l'intervention. C'est à 18 ans qu'elle découvre l’armée. Elle quitte la région parisienne où elle a grandi pour le camp militaire de Canjuers dans le Var.

"C'était dur mais en même temps, je m'y attendais"

Petite, plutôt menue elle est très sportive et a un caractère bien trempé: "C'était un vrai petit bonhomme? en fait", décrit Johanna, l'une de ses nièces qui évoque une femme d'engagement:

"Elle était très fière de partir en mission, de combattre pour une cause qui lui était chère, de combattre pour sa patrie, de porter l'uniforme et d'aller au front. Elle n'avait pas peur de ça, pour moi c'était une fierté pour l'armée et pour notre famille".

Une fierté notamment pour son frère Ximizuh. Il était à la maison En famille samedi soir lorsqu’un militaire est venue lui annoncer la mort de sa sœur: "Quand j'ai appris sa perte, c'était dur mais en même temps, je m'y attendais je savais que c'était possible".

Depuis quelques jours il reçoit des dizaines de messages de soutiens. Des amis de sa sœur, des militaires, des personnalités aussi: "Cela nous soulage même si c'est toujours très dur, cela fait du bien et malgré ça on arrive à avancer".

Un hommage lui sera rendu aujourd’hui dans son régiment à Haguenau dans le Bas-Rhin.

Florian Chevallay (avec Guillaume Dussourt)