RMC

"Certains phénomènes observés peuvent correspondre à des vaisseaux spatiaux extra-terrestres": ce que révèle le rapport américain sur les OVNIS

EXPLIQUEZ-NOUS -  Le  rapport avait été commandé par le Sénat pendant la présidence de Barack Obama.

Le Sénat américain recevra avant la fin du mois un rapport très attendu sur les OVNI. Si cette enquête va confirmer qu’il y a des mystères, mais pas résoudre ces mystères.

C’est un rapport qui avait été commandé par le Sénat pendant la présidence de Barack Obama. Rédigé sous la direction du ministre de la Défense, et de la patronne du renseignement. Il devait pour la première fois dresser un état des lieux complet de ce que l'armée américaine et les services secrets américain savent à propos des OVNI, d’une possible présence dans le ciel d’objets extraterrestres venus d’ailleurs.

>> A LIRE AUSSI - Les extraterrestres nous observent-ils? Un rapport américain sur les ovnis très attendu

Des OVNI que l’on appelle d’ailleurs plus comme ça, le terme étant connoté, “pas sérieux". On parle désormais des phénomènes aériens non identifiés, PAN en Français. U.A.P en anglais. Ce texte officiel sera remis au Sénat avant le 25 juin et en grande partie aussitôt rendu public.

Le New-York Times en a déjà révélé l’essentiel

Et donc cette étude ne lève pas le mystère, mais admet qu’il y a beaucoup de questions sans réponse. Puisqu’il conclut, “on ne peut pas exclure définitivement que certains phénomènes observés puissent correspondre à des vaisseaux spatiaux extra-terrestres”.

On ne peut pas l’exclure, mais on ne peut pas non plus le conclure. Il n’a aucune preuve de la visite d’objets extraterrestres. C’est donc l’expression d’un doute, ce qui est déjà assez nouveau, et c’est une façon de répondre à ceux qui pensent que l’armée américaine en sait beaucoup plus qu’elle n’en dit.

Ce que l’on apprend, c’est que oui, l'armée américaine a constaté des phénomènes étonnants, oui elle a mené des enquêtes, mais non, elle n’a pas découvert une vérité inavouable. C’est ce que le gouvernement américain veut en tout cas montrer avec cette opération de transparence.

L'enquête a porté sur 120 incidents inexpliqués. Cent vingt événements sur une vingtaine d’années, soit tout de même 60 par an, rien qu’aux Etats-Unis. Et il y a quelques jours, l'armée a déjà déclassifié et rendu public trois vidéos datant de 2004, 2014 et 2015. Ce sont à chaque fois des enregistrements faits par les avions de la marine. On y voit des objets filants à très très grandes vitesses et on entend les pilotes militaires qui n’en reviennent pas de ce qu’ils voient.

Les militaires américains évoquent aussi une sorte de toupie qui a été observée presque tous les jours entre l’été 2014 et mars 2015. Elle aussi se déplaçant à une vitesse supersonique sans que l’on puisse repérer une trace d’un moteur. Il est encore question d’objets capables de changer brusquement de direction, comme s’ils rebondissaient contre un mur et capables aussi de disparaître en s’immergeant dans les océans.

Barack Obama, interrogé dans le New York Times, explique qu’effectivement, il y a des images et des enregistrements d'objets dont on ne sait pas ce qu’ils sont.

Une question prise très au sérieux

Ce que l’on apprend surtout à travers ce rapport, c’est que l'armée américaine prend la question au sérieux. Il y a même un service spécialisé: le programme d’identification des menaces aérospatiales. Financé par le ministère de la Défense aux moins pendant 10 ans, entre 2007 et 2017. Son Patron, Luis Elizondo a fini par partir en claquant la porte parce qu’il avait le sentiment de ne pas être pris au sérieux. Donc oui, les militaires américains enquêtent. Et ils vont livrer leurs conclusions dans 15 jours.

Conclusion numéro un, ils ne sont pas, eux, à l’origine de ces phénomènes inexpliqués. Il n’y a pas de programme secret de l'armée avec des armes ou des avions inconnus. Conclusion suivante, logique. Si ce n’est pas nous, disent les Américains, c’est peut-être une puissance étrangère. La Chine ou la Russie qui aurait développé des engins volants hypersoniques.

Mais les Américains en doutent d'où cette dernière hypothèse dont on parle et qui fait beaucoup de bruit. “On ne peut pas exclure l'hypothèse des vaisseaux spatiaux extraterrestres". Cette affaire, en tout cas, passionne les Américains qui attendent avec impatience la publication du rapport.

Nicolas Poincaré