RMC

Condamné à 7 ans de prison par la justice grecque pour avoir aidé sa belle-famille syrienne: "On pensait vraiment être acquitté"

Accusé d'être un passeur de migrants, un français a été condamné à 7 ans de prison par la justice grecque. En 2015, il avait été interpellé dans un port du Péloponèse, en compagnie de sa belle-famille syrienne, alors qu'il tentait de les aider à rejoindre le territoire français.

La justice grecque a condamné à 7 ans de prison ferme Stéphan Pélissier, un Albigeois marié à une Syrienne, pour "trafic de clandestins". En 2015, il avait tenté d'aider sa belle-famille à rejoindre le sol français.

"C’est le choc pour nous on pensait vraiment être acquitté ou avoir une peine symbolique mais absolument pas une peine aussi sévère. C’est vraiment un sentiment d’écœurement de la justice grecque", explique Stéphan Pélissier à RMC.

13.000 euros pour "racheter" sa peine de prison

Il avait été arrêté dans un port du Péloponnèse alors qu'il s'apprêtait à embarquer pour l'Italie avec les parents, le frère, la sœur et un cousin de sa femme.

Après son interpellation, Stéphan Pélissier a été laissé libre. Considéré par la justice comme un passeur, il peut "racheter" sa peine de prison en payant une amende de 13.000 euros.

"Qu’est-ce qu’i faut faire pour être entendu ?"

Hier soir les époux ne savaient pas s'ils feraient appel. Incapable de débourser une telle somme d'argent et refusant d'accepter le jugement, Stephan Pélissier va faire appel au gouvernement français.

"On a l’impression d’avoir été abandonné par les autorités françaises qu’on avait pourtant interpellées. Qu’est-ce qu’i faut faire pour être entendu ? Il faut faire une grève de la faim ? Il faut s’enchaîner aux grilles de l’Elysée ? On est quand même face à une situation tragique, une véritable injustice. Sept ans de prison pour avoir juste tenté de sauver sa famille c’est un scandale".
Juliette Droz (avec G.D.)