RMC

Crise à Hong Kong: "Tout compromis serait perçu en Chine, et à l'étranger, comme une faiblesse"

Des centaines de milliers de manifestants pro-démocratie ont envahi dimanche les rues de Hong Kong, bravant la police et des trombes d'eau pour montrer que leur mouvement reste populaire en dépit des violences et des menaces d'intervention de Pékin.

Marée humaine dimanche dans les rues de Hong-Kong. Plusieurs centaines de milliers de manifestants pro-démocratie ont défilé dans les rues sous des trombes d'eau. Un rassemblement "rationnel et non violent" porté par le Front civil des droits de l'Homme, un défilé pacifique pour répondre aux accusations de "terrorisme" lancé par Pékin.

Ce mouvement contre le gouvernement local pro-Pékin, secoue maintenant l'ex-colonie britanique depuis plus de deux mois et demi. La semaine dernière, les médias chinois ont diffusé des images de soldats et de blindés massé de l'autre côté de la frontière avec Hong -Kong.

"Maintenant c'est au gouvernement de répondre positivement à nos revendications"

Un rassemblement non violent qui visait à prouver que la popularité du mouvement reste intacte après un début de semaine dernière marquée par des scènes de violences. Les manifestants hongkongais ont tenu leur pari, se félicite Vica Chan, une participante.

"Cette manifestations est la preuve que nous exprimons nos points de vue sans violence. Maintenant c'est au gouvernement de répondre positivement à nos revendications."

"C'est maintenant ou jamais"

Une réponse politique qui tarde à arriver. Mais les hongkongais comptent maintenir leurs efforts jusqu’au bout, affirme King Wong.

"Pas question de céder comme en 2014 sinon nous n'obtiendrons rien. Cette fois-ci, c'est maintenant ou jamais."

Mais malgré l’ampleur grandissante du mouvement, Pékin continue de faire la sourde oreille. Une impasse politique, selon Antoine Bondaz, chargé de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique.

"La stratégie de Pékin est de décrédibiliser le mouvement et de refuser tout compromis politique qui serait perçu en Chine comme à l'étranger comme une faiblesse."

Plusieurs centaines de militants masqués ont continué de manifester jusque tard dimanche soir, autour du siège du gouvernement.

Margot Dulard (avec J.A.)