RMC

Emu aux larmes, un journaliste suisse remercie le public d’avoir voté... pour la redevance

Les Suisses ont refusé la suppression de la redevance pour financer leur audiovisuel public. Au bord des larmes sur le plateau de la RTS, le journaliste Alain Rebetez s’est dit "ému" par le résultat annoncé dimanche.

"Faut-il supprimer la redevance qui finance la radio et la télévision publique ?" à cette question les suisses ont massivement répondu "Non": 76%. Pourtant la redevance y est une des plus élevée d'Europe, avec près de 400 euros par an.

Mais les Suisses sont donc attachés à leur service public audiovisuel et ce résultat a provoqué une certaine émotion sur le plateau de la RTS à l'image d'Alain Rebetez, qui était ému aux larmes:

"Permettez moi peut-être, pour une fois, de sortir de mon rôle de journaliste. Je suis un peu ému. Ce résultat pour les employés de la SRR et je pense aussi à nos collègues des télévisions, des radios locales. C'est un soulagement, vous l'entendez à ma voix. Je pense qu'eux tous et moi avec, on a le coeur serré et puis on verse une petite larme de reconnaissance au peuple suisse". 
B.M avec Bourdin Direct