RMC

En Russie à la rencontre des pro-Poutine: Oleg et sa petite chèvre prénommée Macron

Vladimir Poutine s'apprête à être réélu pour un quatrième mandat ce dimanche. Notre envoyée spéciale est allée à la rencontre d'un fromager qui nous explique les raisons de son engouement pour son président.

Les Russes se préparent à réélire dimanche haut la main Vladimir Poutine pour six ans de plus au Kremlin, confortant son statut d'homme fort incontournable du pays en plein regain de tensions avec les Occidentaux.

Notre envoyée spéciale de RMC en Russie est allée à la rencontre d’Oleg, un fromager installé à 2 heures de Moscou et qui soutient coûte que coûte son président. Chapka vissée sur la tête, sous la neige, Oleg parcourt sa ferme. Le producteur de fromage aime Vladimir Poutine et comme son président, il aime aussi provoquer. Il nous présente ses chèvres: deux d'entre elles se prénomment… Macron et Theresa May.

"Poutine a fait ce qu'il fallait faire"

La grande fierté d’Oleg est à l’abri des regards, gardée comme un trésor: du parmesan 100% russe. Il y a 3 ans, Oleg était créateur de site internet. En 2015, le Kremlin interdit les importations d’aliments européens, Vladimir Poutine appelle les Russes à fabriquer eux-mêmes ces produits. Oleg se lance sans hésiter: "Poutine a fait ce qu'il fallait faire: le maximum de protectionnisme. Il a interdit les importations et grâce à ça, des agriculteurs ont pu renaître en Russie".

Les fromages comme arme patriotique, des fromages symbole d’une Russie forte, le slogan de campagne de Poutine. Aujourd’hui, Oleg produit 400 kilos de fromages par jour, il espère en faire 4 fois plus d’ici la fin de l’année.

Céline Martelet (avec P.B.)